Cliquez ici pour voir l'extrait gratuit Débloquez l'accès à la vidéo complète en vous abonnant ou en achetant un pack de cours.

L'Encollage du Support

La colle de peau de lapin va servir à l’encollage, à l’enduit et à la couche d’imprégnation. Ces trois procédés entrent dans la préparation du support. Mais comment fabriquer cette colle et comment l’utiliser ?


Pour vous inscrire à un cours c'est ici.
Vous pouvez aussi choisir un Pack 6 ou 12 mois en cliquant ici.

help.png

Des questions sur les cours ? Cliquez ici.
Vous pouvez aussi participer à une démo.

nouveau-produit.png


Comparez nos formules en cliquant ici.
Parcourez ici les dernières créations des élèves

Pourquoi encoller un support ?

L’encollage crée une adhérence entre le support et la couche picturale. Il permet également d’isoler la surface car l’huile est incompatible avec le support cellulosique. En outre, ce procédé règle la porosité sans que la couche ne soit complètement étanche. Il ne faut pas non plus que le support absorbe tout le gras sinon il ne restera plus que la poudre de la peinture. Pour les toiles, l’encollage va les tendre et fixer leur tension.

Les toiles vendues dans le commerce sont la plupart du temps déjà enduites, encollées, etc. Et la technique ancienne d’encollage à la colle de peau est destinée aux supports traditionnels. Elle ne peut pas être utilisée sur un support déjà préparé.

La préparation et l’usage de la colle

La colle de peau de lapin est bon marché, facile à préparer et simple à utiliser. Elle est vendue en granules ou en plaques mais la première présentation est la plus commode. Les plaques ressemblent à des gelées mais en plus épaisses. Étape par étape, ci-après la préparation de cette colle, son usage et sa conservation.

1ère étape : la préparation de la colle

Pour préparer la colle, il faut mettre de l’eau dans un pot et ajouter une certaine concentration de granulés. Les proportions varient suivant le support. Pour 100 ml d’eau, il faut 6 g pour un panneau de bois, 7 g à 10 g pour une toile classique, 5 g à 10 g pour le papier. Une fois que la colle est versée dans l’eau, il faut fermer le pot et observer un repos de 24 heures. Après ce délai, on obtient une gelée qui va demander de la cuisson pour être uniforme. Ensuite, le flacon sans son couvercle est mis dans l’eau bouillante en intercalant quelque chose entre le fond de la casserole et le flacon. L’eau ne doit pas dépasser 60 °C. La colle ne doit pas bouillir sinon elle perdra toutes ses propriétés. S’il y a des impuretés, il faut la filtrer simplement avec une passoire à thé.

2e étape : la pose de la colle de peau sur le support

Pour la première couche, il faut poser la colle en tamponnant afin de bien imprégner la fibre du support en bois. Pour la toile, il faut l’étirer tout simplement, ce qui sera le cas de la deuxième couche sur le panneau. Le produit doit être laissé dans le bain marie pour le maintenir au chaud pendant toute l’opération sinon il va se figer très vite.

3e étape : la conservation de la colle de peau

C’est intéressant d’utiliser la colle de peau tout de suite tant qu’elle est chaude mais il est possible de la réserver dans un pot hermétique pour un usage ultérieur. L’avantage du gel en pâté est qu’on prélève uniquement la quantité dont on a besoin. Un pot permet donc de faire plusieurs encollages. La colle ne peut pas être conservée au-delà de 48 heures car il peut y avoir des moisissures. Il faut toujours la réactiver au bain marie avant de l’utiliser.

Discipline
Huile
Difficulté
Expertise
Genre
Les Bases Techniques
Durée de la Vidéo
09mn24

Matériel utilisé dans cette vidéo :

- Balance électronique
- Eau
- Colle de peau en granules