Cliquez ici pour voir l'extrait gratuit Débloquez l'accès à la vidéo complète en vous abonnant ou en achetant un pack de cours.

Le croquis en modèle vivant

Le modèle vivant est un domaine intéressant et très vaste. Par rapport à la photo, le sujet est en 3D donc il va falloir le mettre en 2D. C’est un exercice d’observation qui demande un regard particulier sur la personne qu’on souhaite dessiner, les poses, les lumières, etc. Ce sont les principes du modèle vivant qui vont être traités dans cette présentation.


Pour vous inscrire à un cours c'est ici.
Vous pouvez aussi choisir un Pack 6 ou 12 mois en cliquant ici.

help.png

Des questions sur les cours ? Cliquez ici.
Vous pouvez aussi participer à une démo.

nouveau-produit.png

Parcourez ici les dernières créations des élèves

Modèle vivant : un métier bien singulier

Le modèle vivant exerce un métier remarquable. C’est assez singulier pour beaucoup mais très intéressant grâce à des belles rencontres faites avec des gens évoluant dans le milieu artistique. Le modèle travaille pour des séances publiques avec des étudiants ou en privé avec des artistes. La nudité est appréhendée de façon différente par chaque individu ou groupe.

Être modèle vivant est un emploi particulier car en plus d’être esthétique, il demande beaucoup de physique. La tension du corps doit être maintenue pendant un temps donné et c’est ce qui le rend difficile. En collaboration avec l’artiste, la pose doit être adaptée à la durée du travail.

Le dialogue entre l’artiste et le modèle

Avant de croquer, l’artiste prépare la séance de dessin avec le modèle vivant en fonction de ce qu’il envisage de faire. Les poses à adopter ne seront pas les mêmes pour un croquis rapide et un dessin sur une longue durée.

Pour une séance de 5 minutes, le modèle vivant va prendre une pose courte en misant sur le dynamisme. Il va se mettre debout avec une main derrière la tête ou accroupi avec la tête bien dirigée vers le haut. Une pose offre une infinité d’angles de vue. Il appartient à chaque artiste de choisir celui qu’il préfère. Pour une pose de yoga sur un pied, le modèle vivant ne peut tenir que pendant une à deux minutes.

Pour un travail d’une heure, le modèle vivant doit adopter une pose qu’il pourra tenir plus longtemps. La différence de temps est très importante en dessin. Une pose d’une minute est plus facile à tenir en tension que celle d’une heure. Si le modèle a le bras tendu par exemple, une minute ne posera pas de problème mais pendant une heure, c’est quasiment impossible. Il faut donc adapter la tension du corps au temps imposé par le dessinateur. Pour les poses longues, le sujet vivant doit bien ressentir les tiraillements tout en s’appuyant sur ses pieds et ses bras. Le déhanché est possible sur une heure à condition de s’appuyer sur un support.

La mise en place du dessinateur

Pour le dessinateur, le principe est simple. Une fois que la mise en place est terminée, il doit avoir son modèle et sa toile dans son champ visuel pour ne pas avoir à se retourner tout le temps. Pour optimiser la pose et le dessin, il est également primordial de choisir un angle de vue en prenant le temps d’observer le sujet vivant. Bref, le dialogue doit s’instaurer eux du début jusqu’à la fin.

Discipline
Dessin
Difficulté
Perfectionnement
Genre
Les Bases Techniques
Style
Personnages
Durée de la Vidéo
08mn10

Matériel utilisé dans cette vidéo :

– Fusain
– Papier grain moyen

Aucun résultats