Cliquez ici pour voir l'extrait gratuit Débloquez l'accès à la vidéo complète en vous abonnant ou en achetant un pack de cours.

Scène urbaine a l'Aquarelle Episode 05

On avance dans cette série de scènes urbaines et là tu as choisi de nous faire travailler sur les foules c’est ça ?

Tout à fait les foules et les personnages sans trop rentrer dans les détails et faire une espèce de masse de foule qui donne beaucoup plus d’ambiance et d’émotion. C’est extrêmement important dans une scène urbaine. S’il n’y a pas de foule, on dirait que c’est une ville fantôme. On a une foule pour donner une vie.


Pour vous inscrire à un cours c'est ici.
Vous pouvez aussi choisir un Pack 6 ou 12 mois en cliquant ici.

help.png

Des questions sur les cours ? Cliquez ici.
Vous pouvez aussi participer à une démo.

nouveau-produit.png


Comparez nos formules en cliquant ici.
Parcourez ici les dernières créations des élèves

——Introduction

Yi.

Oui ?

On avance dans cette série de scènes urbaines et là tu as choisi de nous faire travailler sur les foules c’est ça ?

Tout à fait les foules et les personnages sans trop rentrer dans les détails et faire une espèce de masse de foule qui donne beaucoup plus d’ambiance et d’émotion. C’est extrêmement important dans une scène urbaine. S’il n’y a pas de foule, on dirait que c’est une ville fantôme. On a une foule pour donner une vie.

Humaniser le paysage et puis on voit qu’il y a 2 mondes dans cette partie de route. Tu vas recadrer je pense celle-là.

Oui je vais recadrer là parce qu’ici je trouve que c’est moins important que là enfin la concentration c’est là.

Oui toujours l’accent est là.

Toujours le contrejour, la belle lumière voilà il faut garder le fond.

Très bien allez au travail on y va.

——Démonstration

On commence par le matériel mais rapidement enfin tu utilises toujours la même gamme, la même palette.

Oui toujours la même palette et toujours la même gamme de couleur que les précédents et toujours les mêmes pinceaux.

Rien de nouveau, le même voilà. Ça marche.

Tout à fait il n’y a rien de nouveau parce que ça s’adapte à toutes les situations. Aujourd’hui ce qu’on va faire c’est travailler essentiellement sur les foules et les personnages.

On va travailler sur les scènes urbaines essentiellement pour savoir comment traiter le sujet des foules et des personnages. Pour traiter les personnages et les foules il faut savoir une chose qui est la proportion de la tête par rapport au corps entier c’est-à-dire que si est un homme ou une femme est debout ou marche, la proportion c’est que le corps entier est approximativement équivalent à 7 fois ou 7 fois et demi de sa tête.

Si c’est inférieur à 7 ou 7 et demi par exemple 6 ou 5, ce n’est plus un homme adulte mais ça peut être un enfant pourquoi pas s’il y a un enfant mais pour un adulte c’est 7 fois 7 fois et demi de sa tête le corps entier. Pour quelqu’un qui est assis, ici je n’en ai pas mais si jamais vous traitez le sujet d’une personne en assise par exemple sur une chaise et qui prends un café sur une terrasse, quelqu’un d’assis c’est à peu près 5 fois de sa tête.

Quand on dessine les foules et les personnages, il n’est pas important de dessiner leur expression et leurs détails, c’est juste pour dessiner leur proportion, leur silhouette et leur contour pour donner un mouvement et une espèce de scène de vie. Il n’est pas important de faire les détails comme les yeux, le nez et tout ça.

L’expression du visage.

Voilà c’est juste pour donner un mouvement et n’hésitez pas à exagérer un peu le mouvement pour donner encore plus de dynamisme. C’est juste ça les exigences. Maintenant on va commencer à travailler dessus.

Vous voyez que c’est une image toujours un peu en contrejour. La lumière vient du ciel derrière. Devant nous, la majeure partie des zones de l’image sont dans l’ombre donc je commence par mouiller le ciel et donner d’abord une couche de lumière chaude et puis ensuite j’ajoute l’ombre et la lumière.

Voilà la première couche de lumière qu’on a posé. Vous voyez que c’est très léger pour donner l’ambiance. Ça c’est à préparer pour la deuxième étape, n’ajouter que l’ombre et les couleurs froides et ainsi on sent la lumière sur la sous-couche. On attend que ça sèche complètement pour continuer de travailler.

Maintenant que le papier a séché on peut travailler pour entrer dans les détails enfin entrer dans le vif du sujet. On va commencer par travailler le fond, les bâtiments et leur façade et puis une fois qu’on a construit l’ambiance on peut attaquer les personnages.

Maintenant on va attendre quelques minutes encore une fois pour que le papier sèche complètement. J’ai mis une deuxième couche pour mettre en évidence la couleur chaude du fond alors que la façade est froide pour donner l’ambiance lumière et ensuite il faut attendre que ça soit complètement sec pour faire les petits détails, les lampadaires, etcétéra pour tracer les structures en une seule fois.

Comme aujourd’hui ce n’est pas le sujet qu’on va traiter les façades donc je préfère finir en une seule fois rapidement et prendre plus de temps pour traiter les personnages.

Maintenant que le papier est sec on va pouvoir travailler les détails.

Maintenant on peut attaquer le vif du sujet, faire les personnages alors pour cela je commence par la tête. Pour la tête je prends une couleur un peu orange et rouge chaud pour travailler le visage.

Voilà j’ai posé quelques visages pour savoir ensuite la proportion.

Avec de la terre neutre j’ajoute un peu de noir sur la tête pour les cheveux. Il n’y a rien de concret, c’est juste une silhouette, surtout ne faites pas tous les détails, ce n’est nécessaire. C’est juste de faire le mouvement qui est le plus important.

J’ajoute toute de suite quelques ombres pour donner un peu de lumière.

Vous voyez moi je ne peins pas exactement avec les mêmes couleurs que sur l’image c’est-à-dire que les couleurs des manteaux, des chemises etcétéra je ne les ai pas faits exactement comme sur l’image mais je change de couleur en fonction du besoin de mon tableau.

Si je pense qu’ici il manque une couleur chaude j’ajoute une couleur chaude et s’il manque une couleur claire j’ajoute une couleur claire, pas besoin de faire exactement comme sur la photo, la photo c’est juste un modèle, il faut suggérer les choses.

Voilà j’ajoute tout de suite de l’ombre pour donner de la lumière. Il est important d’ajouter de l’ombre pendant que vous travaillez avec le fond. Il ne faut pas attendre qu’il sèche. Ça c’est important de travailler en même temps.

Il ne faut pas faire d’erreur pendant qui vous travaillez les personnages. Honnêtement quand je fais une aquarelle, à chaque fois je fais des erreurs. L’important c’est de transformer l’erreur en quelque chose d’utile pour soi. Par exemple tout à l’heure j’ai fait 6 personnages, il y a un personnage que je n’ai pas tellement réussis et puis j’ai essayé de le modifier autrement pour transformer l’erreur en quelque chose d’utile qui te serve bien dans ton tableau. Ça c’est primordial.

Par exemple ici cette dame j’ai eu un coup de pinceau qui a dépassé le manteau et qu’est-ce que je dois faire ? C’est difficile d’enlever ce coup de pinceau donc du coup je vais le transformer en sac pour donner l’impression qu’elle a fait des courses. La sacoche c’est comme vous voulez.

Vous voyez j’ai fait quelques personnages en premier plan qui sont les plus importants. Ensuite il y a encore quelques espaces vides que je vais compléter par une masse de foule donc c’est encore plus simple, que des contours de tête et d’épaules pour donner l’impression qu’il y a beaucoup de monde.

Ça commence toujours par la tête et ainsi c’est plus facile de repérer les choses. Donnez un repère, ajoutez les épaules etcétéra.

Vous voyez que je n’ai pas du tout ajouté des détails, c’est juste des contours. Surtout dans le contrejour vous ne verrez pas les détails. Le plus important c’est le mouvement c’est tout.

N’oubliez pas les ombres. C’est ça qui donnent toutes les lumières. Quand vous travaillez une masse de foule, plus le contour est simple plus le détail est discret et ça donne une impression plus riche paradoxalement parce qu’on ne voit pas les détails. On sent qu’il y a quelque chose mais on ne peut pas compter le nombre de personnages et de passants et c’est ça qui crée la richesse et aussi le charme.

Ici je peux ajouter un dernier personnage dans l’ombre.

Je lui dessine un sac pour montrer qu’il a fait du shopping. On peut inventer des choses, ajouter des petites touches qui font la différence.

Ici j’ajoute quelques petits lampadaires.

Maintenant on va utiliser le blanc de gouache pour faire ressortir les lumières, par exemple le lampadaire.

Voilà. A cette étape-là on peut considérer que c’est presque terminé. C’est un travail pour montrer la technique de foule et comment faire les personnages. On va voir qu’est-ce que ça donne une fois qu’on enlève les bandes.

Oui, belle étape comme à chaque fois.

Le plus important c’est de donner la lumière du contrejour que vient derrière et puis l’ombre des personnages qui crée de la profondeur. Vous voyez la première couche chaude et c’est la raison pour laquelle j’ai créé une première couche chaude pour donner une lumière qui traverse la foule et la foule c’est juste des contours de la tête, des pieds et des épaules en proportion. Il n’y a pas vraiment d’état. Donnez un mouvement et exagérer un peu le mouvement ce n’est pas mal.

Derrière la masse de foule je fais juste la tête.

Juste suggérée oui.

Oui suggérée. Il ne faut les faire les détails. Plus tu fais des détails moins tu es efficace donc il faut rester discret.

 

Sublime, excellent. Qu’est-ce qu’il y a à dire en synthèse ?

Pour le travail d’une foule, l’important c’est de connaitre la proportion des personnages la taille humaine. Il faut savoir que debout, le corps entier est équivaut à 7 fois ou 7 fois et demi de la tête alors qu’en position assise c’est 5 fois ou 5 fois et demi.

Il n’y a personne d’assis là.

Non mais moi j’ai une préférence. Pour moi il vaut mieux faire un corps plus haut plus long au-delà de 7 fois ou 7 fois et demi voire 8.

Ce qui se voit ici. C’est l’expérience

Oui c’est mieux que pas assez parce que plus le corps est long plus on aura l’impression qu’1,90 mètre c’est plus élancé au lieu d’avoir une grosse tête.

Oui ça va. Bon il y un gamin là.

Oui il y en a et ça c’est autre chose.

D’autres proportions bien sûr.

Exagérez un peu le mouvement et surtout ne faîtes pas les détails mais faire la masse, faire le mouvement et la proportion ça c’est essentiel et ajoutez de l’ombre pour donner plus de lumière.

C’est magnifique. C’est l’esprit qui travaille beaucoup quand on regarde ça puisqu’en fait à chaque fois on construit et on continue de construire l’image et tout est suggéré là. Merci beaucoup. A vous maintenant au travail et puis avec tout le plaisir que ça comporte bien sûr.

Discipline
Aquarelle
Difficulté
Expertise
Genre
Les Applications
Style
Paysages
Durée de la Vidéo
29mn11

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.