Cliquez ici pour voir l'extrait gratuit Débloquez l'accès à la vidéo complète en vous abonnant ou en achetant un pack de cours.

Texture de l’arbre à l’aquarelle, Episode 3 : Les pinceaux

Dans la petite série sur la texture de l’arbre, le voyage de l’eau arrive à son troisième épisode. Dans cet exercice, l’intérieur du tronc est travaillé avec différents types de pinceau afin d’obtenir des textures variées.


Pour vous inscrire à un cours c'est ici.
Vous pouvez aussi choisir un Pack 6 ou 12 mois en cliquant ici.

help.png

Des questions sur les cours ? Cliquez ici.
Vous pouvez aussi participer à une démo.

nouveau-produit.png

Parcourez ici les dernières créations des élèves

Le matériel

Le pinceau petit martre Kolinski est un classique permettant de placer les couleurs. Il y a deux sortes d’éventails pour obtenir de beaux effets : le premier avec des poils forts et souples à la fois et le second qui est plutôt souple et nerveux en même temps. Pour le pinceau trainard, le manche peut être allongé au besoin. Le pinceau biseau que je surnomme pinceau arracheur permet d’ouvrir de beaux blancs mais durs Il y a également les petits pinceaux filets Kolinski et le petit gris classique.

Les pinceaux dans la texture de l’arbre à l’aquarelle

Pour découvrir ces outils il faut tous les utiliser. De la même manière, il faut mouiller la surface du papier en mettant de l’eau colorée (pour vos exercices)pour être plus visible. Il faut imbiber le pinceau filet de couleur c’est-à-dire profiter de la longueur de son poil pour mettre toute la couleur possible et l’appliquer sur la feuille humidifiée. Ce pinceau permet un beau tracé. L’objectif est de travailler avec les différents pinceaux dans la couleur sans forcément avoir de l’eau partout sur le papier. Tout ce qui se passe dans l’eau est d’une grande beauté. Comme le croquis est déjà dans l’esprit, le travail va rester cohérent. Il faut laisser sécher légèrement avant de continuer la prochaine étape.

Dans cette étape, le travail de la texture commence. Le cycle de l’eau (mat frais)permet d’ouvrir des petites lumières avec le pinceau éventail. C’est le moment fabuleux de l’aquarelle dans l’humide. Une fois que le bon tempo est atteint, vous pouvez employer le pinceau arracheur pour ouvrir une belle lumière ou le pinceau filet. Cette dernière étape va donner du volume et du mouvement à la racine. Il est également possible de remettre de la matière si c’est nécessaire. C’est normal que les effets n’apparaissent pas immédiatement car l’eau et les pigments agissent lentement.

A un certain moment du cycle de l’eau, deux sortes d’effets vont faire leur apparition : soient des auréoles et des traits francs, soient des fondus plus subtils. Tout dépend de la texture recherchée, l’important est d’être inventif et créatif. Les réserves de lumières gardées doivent être en harmonie avec l’ensemble donc il ne faut pas hésiter à les prolonger si nécessaire.

L’aquarelle est une belle leçon d’humilité. Et tous les croquis préparatoires ont servi à pouvoir lâcher prise. Il ne faut pas avoir peur de tout gâcher car l’échec fait progresser. L’important est de savoir s’arrêter. La respiration est primordiale. Elle doit accompagner chaque geste effectuée. Le résultat peut être une source de grande joie mais également de déception.

Discipline
Aquarelle
Difficulté
Perfectionnement
Genre
Les Applications
Style
Paysages
Durée de la Vidéo
11mn26

Matériel utilisé dans cette vidéo :

- Papier Montval 300g grain fin
- Pinceau martre kolinsky
- Pinceau éventail
- Pinceau trainard
- Pinceau biseau
- Pinceau filet
- Pinceau petit gris
- Aquarelle or quinacridone
- Aquarelle bleu winsor vert
- Aquarelle cramoisie díalizarine

Cliquez sur chaque image pour l’agrandir afin de la visualiser ou l’imprimer.

Hello ! Vous êtes inscrit sur la plateforme de cours ?

Rejoignez notre communauté "La Vie d'Artiste" et partagez vos créations, progressez ensemble, soyez encouragés...

Créer une publication

Votre message : *


Téléchargez ici votre image au format .jpg: *

Se connecter à mon compte
4 Résultats