Cliquez ici pour voir l'extrait gratuit Débloquez l'accès à la vidéo complète en vous abonnant ou en achetant un pack de cours.

Lâchez-prise avec le Vapodo

Comment utiliser le vapodo, plus connu sous le nom de brumisateur ou vaporisateur ? En fait, il se manie avec dextérité. C’est un outil qui peut servir à beaucoup de choses : diluer un pigment, obtenir de la transparence, faire des coulures, etc. Les deux démonstrations qui vont s’enchainer vont montrer les gestes à effectuer pour utiliser un vapodo.


Pour vous inscrire à un cours c'est ici.
Vous pouvez aussi choisir un Pack 6 ou 12 mois en cliquant ici.

help.png

Des questions sur les cours ? Cliquez ici.
Vous pouvez aussi participer à une démo.

nouveau-produit.png

Parcourez ici les dernières créations des élèves

Le premier usage du vapodo

Le premier exercice consiste à réaliser un fond dégradé avec une petite touche de bleu et de blanc. Une fois que les deux pigments sont sur le support, de l’eau est vaporisée directement dessus. Le liquide va étaler, mélanger, alléger et diluer la matière. Il est même possible d’avoir un côté nuageux avec le vapodo. L’effet reste le même que ce soit sur du papier spécial acrylique ou sur une toile. Par contre, le travail est plus uniforme sur ce dernier support car la feuille a tendance à absorber le pigment. Il est possible d’étirer plusieurs fois le pigment en vaporisant plusieurs fois dessus. Pour étaler la peinture, il faut étirer puis faire des mouvements circulaires. Il n’est pas question de tremper le spalter dans l’eau puisque le vapodo apporte suffisamment d’humidité sur le papier.

Le second usage du vaporisateur

Pour travailler les coulures, le papier doit être maintenu à la verticale. Pour obtenir de bon résultat, il faut partir avec un pinceau doté d’un bout pointu. Ensuite, un stock de couleur est déposé sur la feuille tout en tournant l’outil. Puis, le pigment est vaporisé directement. Il est possible ensuite de retravailler la matière avec la pointe du pinceau puis réutiliser le brumisateur. Si les coulures ne sont pas assez soutenues, il ne faut pas hésiter à remettre des pigments toujours avec le bout du pinceau.

Il est possible de mélanger ou de faire chevaucher les couleurs en effectuant les mêmes gestes. Il ne faut pas hésiter à bien tourner le pinceau pour déposer un maximum de pigment puis vaporiser tout doucement par la suite. Le cheminement des sucs ne doit pas être suivi avec un outil afin de préserver le côté naturel des coulures. Par contre, il est possible d’aider le mouvement avec la pointe du pinceau puis d’estomper les traces de l’intervention avec un petit coup de brumisateur.

Le vapodo est l’instrument idéal pour se lâcher prise. Il permet de faire un fond uniforme et des coulures sans coup de pinceau. Le résultat est plutôt naturel mais légèrement travaillé.

 

Discipline
Acrylique
Difficulté
Perfectionnement
Genre
Les Bases Techniques
Style
Abstrait
Durée de la Vidéo

Matériel utilisé dans cette vidéo :

- Acrylique bleu
- Acrylique blanc
- Brumisateur
- Spalter
- Pinceau pointu
- Acrylique noir
- Acrylique rouge

Hello ! Vous êtes inscrit sur la plateforme de cours ?

Rejoignez notre communauté "La Vie d'Artiste" et partagez vos créations, progressez ensemble, soyez encouragés...

Créer une publication

Votre message : *


Téléchargez ici votre image au format .jpg: *

Se connecter à mon compte
1 Résultats