Les vidéos de Fred

Tout savoir sur la peinture acrylique

Publié le : 04/06/2014 10:17:58
Catégories : Acrylique Rss feed

Qu’est-ce que la peinture acrylique ?

L’acrylique est un des produits typiques de notre modernité, il s’utilise facilement, rapidement son champ d’exploitation est le plus large de toutes les techniques picturales !

La peinture acrylique dans le domaine des arts fut commercialisée pour la première fois en 1958 aux Etats-Unis, pour être introduite en Europe quelques temps plus tard. Le nombre d’adepte est toujours en croissance depuis sa commercialisatio, c’est la peinture la plus utilisée. D’un point de vue technique c’est l’innovation la plus importante depuis la peinture à l’huile au XVe siècle.  Ce produit a créé une révolution pour les artistes, ouvrant les pratiques vers de nouvelles possibilités.

 

Il faut savoir que l’acrylique est une résine, une matière plastique synthétique issue de la transformation du pétrole. La peinture acrylique est donc en vérité « une peinture à base de résine acrylique ». C’est pour cette raison qu’en séchant, la peinture durcit et devient résistante, comme du plastique ! Les résines acryliques sont en général bien plus résistantes que les résines naturelles donc permettent une facilité d’utilisation et un champ d’exploitation plus important.

 

Comment la fabriquer?

La peinture acrylique est le résultat d’un mélange de pigment, de résine acrylique et d’eau, tout simplement. La résine étant le liant et l’eau le diluant. Il est assez facile de la fabriquer soi-même puisque les pigments et les liants acryliques se trouvent dans tous les commerces spécialisés, il suffit simplement d’ajouter de l’eau dans une quantité que vous déterminerez vous-même selon la consistance souhaitée. Et voilà, votre peinture est faite !

 

Caractéristiques

  • Sa plus grosse qualité est qu’elle peut être appliquée sur tous les supports : Bois, papier, carton, aggloméré, plâtre, plastique, métal, etc… avec toutefois des conditions de préparations à respecter pour une meilleure conservation.  (voir plus bas dans l’article la partie sur les supports)
  • L’eau étant le diluant, cette peinture sèche très rapidement, simplement le temps que va mettre l’eau à s’évaporer. Qualité ou défaut ? A voir selon votre utilisation et votre manière de peindre. Certain voit là un moyen de peindre rapidement plusieurs couches successives, alors que d’autre seront gênés par l’impossibilité de travailler dans le frais.
  • La peinture acrylique est permanente, c’est-à-dire que contrairement à la gouache ou à l’aquarelle elle ne se redilue pas. Une fois sèche, elle se durcit de manière permanente, rappelons qu’elle est faite à base de résine plastique, donc attention à bien protéger votre zone de travail !
  • Etant donné que la résine acrylique est de texture laiteuse, les couleurs pâlissent et se matifient légèrement en séchant. Pour garder cette brillance de départ il est possible d’utiliser un médium brillant en mélangeant avec la couleur au départ, ou bien un vernis final brillant à appliquer une fois l’œuvre achevée.
  • Il n’y a que acrylique pour proposer autant de choix dans les produits : Des couleurs phosphorescentes, fluorescentes, iridescentes, métallisées etc… des multitudes de médiums, de gels de textures, multipliant par ce fait les possibilités d’expression !

 

Son utilisation 

De par ses caractéristiques, l’acrylique ouvre le champ des possibles.

Utilisée en aplats avec des couleurs directement sorties du tube, la travailler en épaisseur au couteau par exemple, ou bien en glacis avec un médium transparent, ou encore par projection en la fluidifiant, à la manière de Jackson Pollock.  Que vous soyez davantage influencé par la finesse de l’aquarelle ou la noblesse de l’huile, lâchez-vous avec l’acrylique !

Toutes les couleurs et les médiums se mélangent entre eux, quel que soit la marque. Tous les outils sont utilisables, pinceaux, couteaux, rouleaux etc…

 

A qui est-elle destinée ?

Le choix des peintures acryliques est tellement vaste qu’il y en a pour tout le monde. Que vous soyez amateur ou professionnel, pour les loisirs ou pour les œuvres d’art, petit ou gros budget, tout le monde trouve son compte !

En revanche, mieux vaut prendre des précautions avec les enfants car c’est une peinture industrielle et permanente : Ne pas l’avaler, mettre une blouse, protéger la zone de travail et bien nettoyer les pinceaux tout de suite après.

 

Le matériel à utiliser :

Choisir son acrylique, pourquoi autant de choix ? :

La qualité

La peinture acrylique se trouve en forme, taille et qualité variées. Il existe des tubes et pots en fine et en extra-fine. Les gammes scolaires ou débutants (fine) n’ont bien évidemment pas les mêmes qualités que les gammes professionnelles (extra-fine), les prix sont en conséquence.

Comme dans n’importe quel domaine, la qualité dépend de la fabrication et des produits utilisés. Dans une gamme professionnelle, la concentration pigmentaire sera élevée, du fait les couleurs seront intenses et résistantes à la lumière. Les pigments ayant un coût, les prix seront forcément plus élevés.

A l’inverse, il existe un tas de peinture acrylique à moindre coût, forcement la qualité l’est également, les couleurs sont moins intenses et aussi moins résistantes à la lumière, donc dans le temps les couleurs vont perdre leur éclat.

Mais il existe toutefois ce qu’on peut appeler des gammes intermédiaires proposant de bons rapports qualités-prix. Ainsi vous pouvez créer un travail artistique sans avoir à vous ruiner.

Le panel de peintures acryliques est tellement vaste que chacun trouve forcement son compte !

 

Les gammes

Au-delà du choix de la qualité, il existe également des différences de rendu. Les peintures acryliques proposent en effet des couleurs brillantes, mates, épaisses, fluides, transparentes, opaques ainsi que des fluorescentes, phosphorescentes et iridescentes !  

Votre choix se portera sur l’effet que vous désirez donner à votre œuvre ou selon la manière dont vous peignez.

Pour savoir si une couleur est transparente ou opaque, il suffit de se référer au symbole universel situé sur chaque contenant : Un T ou un petit carré transparent pour les couleurs transparentes ; S/T ou un carré coupé en deux pour les semi-transparentes ; Un O ou un carré plein pour les couleurs opaques. 

Les médiums, gels de texture et retardateur

Comme quasiment toutes les inventions du XXe siècle, celles-ci nous facilitent la vie !

Les médiums

Il existe un très large choix de produits qui se mélangent à l’acrylique afin de modifier ses caractéristiques, et c’est ce qu’on appelle des médiums. Ainsi avec des couleurs acryliques de base, il est possible de les transformer en couleurs brillantes ou mates, opaques ou transparentes, épaisses ou fluides. Ils sont à mélanger directement avec les couleurs.

Les gels de structure

Ils portent différents noms et servent à donner de la structure à votre œuvre. Ils sont à appliquer sur le support avant de peindre ou bien à mélanger directement avec les couleurs, au choix.

Sont disponibles des mortiers de toutes sortes, noirs, sableux, cristal ; des gels fibreux, sableux, avec des billes de verre etc…

mortier-gel-structure-acrylique

Le retardateur

L’acrylique c’est magique ! Pour certain c’est une qualité, pour d’autre c’est un défaut, quoi qu’il en soit l’acrylique sèche très vite, il faut donc travailler assez rapidement. Sauf si bien sur vous possédez le retardateur de séchage ! Celui-ci mélangé en petite quantité à la couleur (environ 10%), ralenti considerablement le temps de séchage, favorisant ainsi le travail dans le frais plus longtemps.

Une alternative au retardateur, la gamme Open de Golden : Cette peinture offre une superbe brillance et un temps de séchage beaucoup plus long que les acryliques classique. A savoir plusieurs heures en couche fine et jusqu’à 3 jours en couche épaisse (dans un environnement aux conditions « normales », pièce fermée à plus ou moins 20°C)

 

D’autant plus que la gamme des médiums acryliques se complète au fil du temps car des nouveaux produits arrivent sur le marché régulièrement. Tout devient possible avec l’acrylique !

Les supports

L’avantage avec les peintures acryliques c’est qu’elles s’appliquent sur tout support. Bois, papier, carton, textile, plastique, aggloméré, métaux, ciment, etc… La seule condition c’est que cette surface ne doit être ni trop grasse ni trop lisse. Il faut donc bien laver votre support au préalable et la poncer avec du papier de verre si besoin afin de la rendre plus poreuse. Faîtes l’expérience en peignant sur du verre par exemple, la couleur va tenir mais en grattant un peu la peinture ne résiste pas.

 

Bois et papier

Le bois et le papier étant des matériaux sensibles à l’humidité mieux vaut bien les préparer avant de commencer le travail.

Pour le bois il est hautement recommandé de l’enduire d’un apprêt sur toutes ses faces pour éviter tout problème de conservation,  des courbures notamment. Donc dans le cas d’un panneau de bois, l’enduire devant ET derrière !

Pour cela vous pouvez utiliser des produits prêts à l’emploi tels que les liants acryliques, les gessos et les encollages universels. Il est conseillé d’appliquer plusieurs couches fines plutôt qu’une seule épaisse, en attendant bien le séchage de la couche précédente entre chacune d’elle. Regardez sur l’emballage car certains de ses produits sont à diluer avec un peu d’eau lors de leur utilisation.

Quant au papier, si vous prenez un papier trop fin ou inadapté, il va gondoler. Donc il est préférable d’utiliser du papier d’environ 200gr au minimum, sachant que comme pour l’aquarelle, l’idéal est du 300gr. Il existe toutefois des papiers spécifiques pour l’acrylique, souvent utilisables pour l’huile également et qui se présentent sous différents formats. Allant du format poche jusqu’au rouleau de 10m.

Textiles et toiles

Ces supports étant flexibles et absorbants, il y a certaines choses à savoir. Comme par exemple le fait que l’acrylique étant une résine plastique, se solidifie en séchant, donc si vous peignez sur un support souple tel un tissu il peut y avoir des risques de craquelures. C’est le phénomène que l’on a déjà tous constaté avec un imprimé sur T-shirt qui finit toujours par se craqueler au bout d’un certain temps. Donc si votre projet est de peindre sur des vêtements, mieux vaut utiliser des teintures plutôt que des peintures, car les teintures imprégneront directement les fibres du textile.

Quant aux toiles à peindre, celles sur châssis disponibles en commerce sont prêtes à l’emploi, il est donc possible de peindre directement dessus. En revanche pour les toiles au rouleau vendues entières ou à la découpe (minimum 1m en général), certaines sont apprêtées d’autres sont naturelles.

La toile doit absolument être encollée si vous comptez peindre dessus, cela permettra d’une part, de la rigidifier un peu sinon sa souplesse naturelle risquerait d’endommager la couche picturale, et d’autre part de la protéger des attaques extérieurs, comme l’humidité, les bactéries, etc… Pour cela, même chose que pour le bois, vous pouvez utiliser des liants acryliques, des gessos et des encollages universels. En appliquant plusieurs couches fines plutôt qu’une seule épaisse.

 

Ciment, plâtre et surface semi-grasse

Si votre projet est de peindre une fresque sur un mur par exemple, avant de peindre à l’acrylique il est indispensable de lessiver votre surface, d’attendre son séchage complet et ensuite l’enduire d’une couche de liant acrylique ou de gesso (mélangé ou non avec un pigment). Si ces étapes ne sont pas respectées alors la peinture acrylique ne résistera pas, elle s’écaillera ou se retira pas plaque petit à petit, d’une part car le mur est naturellement gras et d’autre part, en l’apprêtant vous le protéger de l’humidité et des attaques extérieurs tels que des bactéries et autre.

Le monde moderne ayant ses avantages, il existe toutefois des peintures spécialement prévues pour l’extérieur disponibles dans tous les magasins de bricolage, et dans ce cas la peinture peut être appliquée directement.

 

Les outils : pinceaux, couteaux et autres

C’est une peinture à l’eau donc tous les pinceaux font l’affaire dans le sens où il n’y a aucune contre-indication. Cependant il serait dommage d’utiliser des pinceaux en poils naturels qui sont fragiles comme les petit-gris. Ces pinceaux en poils d’écureuil sont parfaits pour les lavis (gouache, encre, aquarelle), mais le problème c’est qu’en séchant l’acrylique se rigidifie, donc si les outils sont mal entretenus, ils sont fichus ou du moins difficilement récupérables. Même chose avec la martre. Ces pinceaux-là sont assez onéreux à l’achat donc mieux vaut en prendre soin.

En revanche, les pinceaux en fibres synthétiques sont parfaits, il existe différente souplesse et dureté, à vous de choisir.

Les couteaux à peindre sont également de très bons outils pour jouer avec les textures et les reliefs.

 

Conservation

La peinture acrylique étant très résistante par nature, il n’est pas indispensable de vernir votre œuvre. Cependant il est intéressant de le faire afin de modifier l’aspect final en lui redonnant la brillance ou la matité souhaitée.

Pour cela des vernis spécifiques pour acrylique sont disponibles, veilliez à passer plusieurs couches fines plutôt qu’une seule épaisse car ces vernis ont un aspect laiteux qui donnera un air blanchâtre à votre œuvre si le vernis est mal appliqué.

Pour plus de facilité, utilisez donc un vernis spray en vaporisant à l’horizontal à environ 30cm de l’œuvre. Le spray est effectivement plus simple d’utilisation mais des particules vont se déposer un peu partout alors attention à bien protéger les alentours !

Conseils et astuces

  • Les peintures acryliques que l’on trouve pour la décoration et celles qui sont destinées à l’art ne sont pas les mêmes, leur composition chimique est différente, leur qualité, leur rendu et leur résistance le seront par conséquent également. En revanche elles restent mélangeables entre elles.
  • Attention de ne pas choisir une toile sur châssis apprêtée d’un enduit gras, car dans ce cas la règle du « gras sur maigre » ne sera pas respectée et des craquelures irrémédiables vont se créer. Vérifiez bien qu’elles soient enduites d’un apprêt universel. Un support gras se reconnaît par la légère brillance à sa surface.
  • Ne pas confondre les liants acryliques avec les colles acryliques! Pour la préparation des supports, il est conseillé d’utiliser les liants et non les colles, car les liants sont testés par les fabricants pour leur comportement avec les pigments, ce qui n’est pas le cas des colles.
  • Le nettoyage des outils après une séance de travail est indispensable. Cette étape est beaucoup trop souvent négligée. Bien laver les pinceaux, brosses et autres, à l’eau tiède et au savon avant que l’acrylique ne sèche dans les poils.
  • Afin de garder les noisettes de couleurs restantes sur la palette utilisables, l’astuce est de la mettre au réfrigérateur, ainsi la peinture est gardée à l’humidité. Seule la couche superficielle va se durcir, l’intérieur sera encore utilisable jusqu’à 24h après!

Cet article a été écrit par Amandine Gilles de www.techniquedepeinture.com. Pour en savoir encore plus sur les techniques, rendez-vous sur ce site!