Les vidéos de Fred

Tout savoir sur la peinture à l'huile : Les huiles

Publié le : 20/11/2014 08:02:54
Catégories : Huile Rss feed

Mediums pour huile : Huiles

Bonjour. Amandine Gilles va nous parler un peu plus des différentes huiles utilisées dans la technique de la peinture à l’huile. Il y en a beaucoup mais la plus simple et la plus populaire est sans doute l’huile de lin.

L’huile de lin

On peut trouver plusieurs types d’huiles de lin dans le commerce. En les utilisant, il faut faire très attention car elles sèchent assez rapidement. En plus, elles ont parfois tendance à jaunir les couleurs claires comme le blanc. Il ne faut donc pas en abuser.

La décolorée est une huile pure qui a été clarifiée par le soleil. De ce fait, elle devient plus fine et raffinée. Lorsqu’on la mélange aux couleurs, on va gagner en clarté et en fluidité. Comme son nom l’indique, l’huile de lin est la principale matière première utilisée dans la fabrication de la peinture à l’huile. Donc lorsqu’on la mélange avec une couleur déjà faite, on va fluidifier encore plus cette dernière. Il ne faut pas abuser de l’huile de lin car la peinture va être trop grasse et ça va favoriser l’apparition de craquelures. Il faut toujours respecter la fameuse règle du gras sur maigre.

L’huile de lin clarifiée se rapproche le plus de la première. Elles se différencient par leur procédé de fabrication. Les huiles polymérisées ou cuites sont un peu plus foncées et plus grasses que les autres. Elles permettent de donner un peu plus d’onctuosité à la peinture.

 

L’huile d’œillette

Cette huile n’est pas très courante et bon nombre de personnes ne la connaissent pas vraiment. Dans le commerce, elle est facile à reconnaitre grâce à son conditionnement. L’huile d’œillette est l’inverse de l’huile de lin car elle sèche plus lentement. En outre, elle est neutre donc il n’y a aucun impact sur les couleurs claires. C’est d’ailleurs pour ça que l’huile d’œillette est actuellement très utilisée pour la fabrication des couleurs claires dans l’industrie.

 

L’huile de carthame

Rien que dans l’aspect, on voit bien que l’huile de carthame se rapproche fortement de l’huile de lin. Par contre, elles n’ont ni la même appellation, ni le même procédé, ni la même origine.

 

La térébenthine de Venise

Produit très gras, la térébenthine de Venise est une résine qu’on utilise en mélange aux couleurs pour leur donner un aspect presque émaillé. Il faut faire attention car même si c’est une térébenthine, il ne faut pas la confondre avec l’essence du même nom. C’est un peu une référence historique car les primitifs flamands utilisaient ça davantage.

 

Lorsqu’on débute, il est préférable d’utiliser une huile simple et décolorée. Merci de votre attention. A bientôt.