La technique du Mix-Média

- Catégories : Tutos et pas à pas Rss feed

Apprenez à manipuler les textures et les effets de peintures atypiques comme la peinture pour vitrail, la peinture pour céramique, la peinture Fantaisy moon ou prisme pour réaliser des créations artistiques tout à fait surprenantes !

 

Pour cela, notre partenaire Valerie Telesca, spécialiste des effets, des textures, des matières et de la mise en couleur de celles-ci, réalise pour vous une démonstration de la technique du Mix-Média pour vous apprendre à contrôler ses effets de textures et à utiliser cette technique fabuleuse du Mix-Média ! 

Frédéric de BeauxArts.fr et notre spécialiste Valérie Telesca vont vous présenter deux séances qui vont se suivre sur les peintures à effets : vitrail, ceramic, prisme, moon, etc. et leur application dans les beaux arts. Cette fois-ci, on quitte la peinture purement « décorative ». C’est dans la deuxième vidéo qu’on va rentrer dans l’application des peintures à effets avec les auxiliaires. Mais pour cette première partie, on va voir les différents matériels à utiliser et observer à travers la démonstration les effets de textures que vous pouvez obtenir avec ces peintures à effets.

 

Les différents matériels et produits nécessaires

Dans la famille des peintures mix média, on va vous présenter quatre appartenant à la gamme Pébéo :

-          la peinture vitrail. A l’origine, elle était destinée à être utilisée sur verre afin d’obtenir un effet de transparence et de brillance même sans être cuite. L’intérêt de la vitrail est qu’elle peut être utilisée sur plusieurs types de support : verre, métal, plastique, toile, etc.

-          la peinture ceramic. Elle donne un effet émaillé à chaque œuvre ;

-          la peinture moon. Considérée comme une peinture réactive, ses composants chimiques offrent un effet de texture lunaire, vaporeux, nacré et mousseux. Au bout de quelques minutes, elle va agir et créer des petits cratères.

-          la peinture prisme. Elle se travaille à l’épaisseur. Après quelques minutes, cette peinture va donner des effets écaillés très spectaculaires.

Pour les matériels, on a besoin :

-          d’un couteau pour délier et étaler les peintures, créer des formes, faire interagir les composants et créer des motifs ;

-          d’un pinceau éventail pour étirer la couleur et aplatir les effets ;

-          d’une pipette pour mieux contrôler les effets des couleurs.

 

Pourquoi choisir de travailler avec les peintures à effets ?

L’intérêt d’utiliser ces peintures est qu’on peut en faire des créations artistiques orientées vers les beaux arts. On exploite les effets de texture qu’elles donnent en essayant de les contrôler et en choisissant de les placer à certains endroits. S’amuser avec les couleurs en mélangeant ces peintures entre elles peut être intéressant car ça libère la créativité qui est en vous. En plus, les effets sont spectaculaires lorsque les peintures interagissent chimiquement entre elles et les textures sont intéressantes.

 

Les démonstrations

Alors, on applique la peinture moon sur le support à l’aide d’un couteau. Ce n’est qu’au bout de quelques minutes qu’elle va agir. Ensuite, on ajoute à coté la peinture prisme en couche épaisse puisque plus vous allez en mettre plus vous aurez un effet important. La deuxième peinture ne réagit également qu’après quelques minutes donc on va attendre un petit peu. Et puis, vous pouvez vous amuser à les mélanger au couteau toujours afin d’activer les composants. Elles vont créer par la suite des effets magiques qu’on peut voir sur la toile

Au bout de quelques instants, les deux peintures interagissent entre elles et créent des effets un petit peu différents.  La moon donne naissance à des petits cratères un petit peu mousseux tandis que la prisme produit des effets écaillés très spectaculaires.  Une fois le temps de séchage terminé, vous pouvez ajouter d’autres peintures de la même famille c’est-à-dire des peintures à solvant.

On va ajouter quelques gouttes de vitrail puis on les étale pour obtenir un effet de transparence. Une fois mélangée avec d’autres couleurs, elle entrainera la formation de petites bulles. En rajoutant une petite goutte de moon, celle-ci va s’étendre et créer un halo.

A la fin, trois peintures à effet, à savoir moon, prisme et vitrail, interagissent entre elles et donnent des effets très compartimentés de couleurs qui seront très intéressants à exploiter. Lorsqu’on remélange l’ensemble avant qu’il ne soit sec, on va créer d’autres effets mordorés avec des petites particules de couleurs à l’intérieur. L’ajout de la peinture ceramic va vous donner un champ d’action créatif et élargi avec des effets à l’infini.

Avec un couteau, on peut créer des choses très contemporaines et modernes en plaçant les peintures d’une certaine façon et en les étirant un peu. Ce matériel permet également de faire interagir les peintures entre elles mais de manière complètement différente. Il facilite leur étalage et la création de motifs avec la couleur. En déliant les peintures uniquement au couteau, celles-ci garderont leurs effets texturés au bout d’un moment. On verra que les réticulations se forment à l’intérieur des filets créés.

On peut vraiment utiliser les peintures à effets comme des produits classiques et créer d’autres nuances tout en utilisant justement leurs effets texturés. Il est aussi possible d’utiliser un pinceau éventail pour étirer la couleur et aplatir un petit peu les effets. Alors là, ce qui est intéressant c’est que si on écrase un petit peu ces peintures, on aura des effets beaucoup plus subtils mais intéressants. C’est le cas de la rouille et ses effets de peau par exemple. On va rajouter un petit peu de vitrail et étaler la couleur afin de créer des petites bulles à la surface. Elles vont donner à la couleur quelque chose de plus uniforme mais tout aussi intéressante et qui peuvent justement être intégrées dans les peintures figuratives ou des effets de texture sur les aplats.

On peut également se servir de la pipette pour mieux contrôler les effets des peintures. C’est assez simple : on prend la couleur dans le petit pot et on l’applique par exemple en goutte voisine, ce qui va créer un effet plume de paon ou aile de papillon. Au bout d’un moment, les gouttes vont s’agglomérer et créer un effet extraordinaire. On peut jouer également avec les coulures pour essayer de recréer d’autres effets. On peut également contrôler l’étendu des effets grâce au cerne relief. Il en existe plusieurs couleurs notamment le transparent. On s’en sert ici pour délimiter une zone en l’appliquant de façon à éviter que la peinture ne continue de s’étendre. Le cerne relief est également utile lorsqu’on veut créer un motif bien particulier. Par exemple, on dessine un motif en forme de feuille puis on attend qu’il soit sec pour déposer la peinture à l’intérieur. Le but est de contrôler les motifs et les effets de texture qu’on veut créer.

En maitrisant toutes ces techniques, vous pouvez créer des effets sublimes en mélangeant les matières, les couleurs et les textures de façon subtile. Vous avez aussi la possibilité de contrôler précisément l’effet que vous voulez obtenir en utilisant ces peintures pour donner des petites touches de textures donc quelque chose d’un peu plus uniforme sans forcément mélanger tout et sans aller à fond. C’est d’ailleurs l’objet de la deuxième partie de la vidéo, la séance qui va paraitre prochainement.

Comme on est dans l’univers de Valérie Telesca, vous retrouverez ses coordonnées à la fin de cette vidéo. D’autres court-métrages sont disponibles sur BeauxArts.fr. En outre, vous retrouvez tous nos produits dans notre boutique en ligne.  A bientôt.

Produits associés

Partager ce contenu