Les vidéos de Fred

L'Art du Scrap : les tampons et leurs usages multiples

Publié le : 20/11/2014 23:09:49
Catégories : Matériel Rss feed , Techniques Rss feed

Julina explique tout, calmement, à Fred sur les tampons

Cliquez sur les images pour voir les Produits

L’art du scrap : Les tampons

Bonjour. Fred et Juliana de Beaux-Arts.fr continuent la série sur le scrap pour vous qui avez envie de tout savoir sur le sujet. Aujourd’hui, ils vont vous parler des tampons avec des démonstrations à l’appui.

 

Les tampons : ça correspond à quoi ?

On peut distinguer deux sortes de tampons :

-          le tampon confectionné avec un morceau de bois. Le modèle final est imprimé sur le dessus et le motif est réalisé avec de la gomme rouge ;

-          le tampon transparent ou clear qui se transporte partout. Comme il est collant, on le repositionne sur la plaque afin de faciliter son rangement. Ce modèle se trimballe facilement et ne prend pas beaucoup de place.

 

Place à la démonstration

Ces deux tampons sont vraiment basiques. Après les avoir encrés, il faut les appliquer sur le papier en appuyant assez fort. On doit bien faire dès le premier coup. Plusieurs marques proposent des tampons sur le marché mais lors de l’achat, privilégiez la qualité. C’est très important car elle conditionne leur durée d’utilisation. Pour les choisir, il faut se fier au prix et les tester car certains encres et tampons ne tiennent pas longtemps.

Pour anticiper vos questions, les utilisateurs ont toujours leur préférence comme les artistes dans les beaux-arts qui ont leurs acryliques et leurs pinceaux fétiches. Pour les tampons, on n’est pas obligé d’utiliser une feuille 30x30. On peut prendre par exemple un papier multi-technique qui nous permet de travailler avec beaucoup de matières.

 

Focus sur le tampon en bois

Le tampon en bois nous offre deux possibilités. Premièrement, on peut prendre des encres de ce genre disponibles en plusieurs tailles. Nous, on a choisi la marque Versafine car elle permet de réaliser des détails très fins. En termes de qualité, elle se marie très bien avec les tampons de la marque Florilège Design. On ne va pas rentrer dans les détails car on prévoit de faire une autre vidéo sur les encres plus tard.

Peu importe la grandeur des encres car on va les pomponner directement sur le tampon en bois. Il n’y a pas de souci car ça va s’unifier tout seul. Ensuite, on le positionne à l’endroit qu’on veut et hop, le dessin final est reproduit sur notre feuille. On prend notre temps car on souhaite avoir un résultat bien fini. Vous voyez que l’encre Versafine permet d’obtenir tous ces détails, ici on voit très bien les nervures des feuilles. Le dessin est très subtil et joli à voir.

 

La deuxième possibilité avec le tampon en bois est de l’encrer avec des feutres dits aquarellables. C’est important de souligner que cette technique ne fonctionne pas avec le tampon clear ou transparent. En outre, il ne faut pas utiliser de l’encre de chine ou des feutres pour coloriage comme la marque Pitt mais uniquement des aquarellables. La particularité de ces derniers est qu’ils se nettoient facilement. On a choisi d’utiliser la couleur violet pour la première étape car elle est très visible sur notre support, une feuille blanche. Pour nettoyer notre tampon, on va utiliser une lingette pour bébé. Lorsqu’on choisit d’acheter une marque réputée fabriquée en France, on peut trouver dans la même gamme un produit spécialement mis au point pour le nettoyage. Son utilisation préserve la durée de vie des tampons donc il vaut mieux l’adopter.

Revenons aux feutres qui s’utilisent de façon classique sur les tampons. On peut prendre un ou plusieurs coloris en même temps d’autant plus que c’est le temps idéal pour cela. Pour la démonstration, on va combiner le vert et le noir. On va d’abord utiliser le vert et colorer tout simplement au feutre la moitié de notre image. C’est vrai qu’une feuille a plusieurs teintes mais là on ne voit pas bien la différence car les couleurs sont trop proches. Dans l’exemple, on a voulu faire quelque chose de différente en laissant intact le milieu. Voilà, après le coloriage, on va l’étaler sur la feuille blanche, on appuie bien et hop, le résultat est super. On a deux couleurs distinctes et une netteté incroyable. En utilisant un autre tampon, on obtient un résultat magnifique avec plusieurs crayons de différentes couleurs. Il serait par exemple très chouette de colorer au feutre aquarellable jaune les étoiles de ce gros tampon.

L’idée de colorier le caoutchouc du tampon en bois au feutre n’a rien à avoir avec la mode du coloriage. Là, on a travaillé sur un papier qui n’a pas de matière donc le résultat obtenu est à croquer. Mais lorsqu’on utilise une feuille texturée comme le papier scrap de 30x30 avec canevas ou à pois, le motif ne va pas accrocher et certains endroits n’auront pas de couleur.

 

Gros plan sur le tampon clear

Le tampon transparent ou clear est compatible avec l’encre Versafine mais pas avec les feutres aquarellables. Pour le travailler, on a besoin d’une plaque de plexi. Nous, on utilise celle se trouvant sur notre machine BigShot mais on peut très bien acheter une plaque spécialement taillée pour positionner le tampon clear. Une fois que ce dernier est en place, on le tamponne avec l’encre en évitant tout frottement. Une fois que toute la surface est bien encrée, on le positionne sur la feuille. La transparence du support facilite énormément l’opération. L’image obtenue est très propre et vraiment réussie. Le rendu est hyper fin. On ne sait pas comment l’expliquer mais avec un tampon clear, on n’a pas quelque chose de complètement uniforme. C’est d’ailleurs la particularité de cet accessoire en plastique. Nous, on aime bien mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Il est possible de travailler l’image au feutre mais nous ne le recommandons pas car ça va dépeindre le côté tampon de la chose. Comme le pochoir et le vernis, ça peut faire rater le résultat final mais l’avantage du scrap est qu’on peut tout superposer. On peut donc remettre un tampon au même endroit ou encore mettre autre chose dessus pour rattraper le coup si on loupe le dessin.

 

On a fini notre vidéo sur les tampons, vous avez vu que ce n’est pas compliqué. Les difficultés techniques sont nulles. On ne sait pas si tout le monde utilise un feutre mais en tout cas, cette nouvelle utilisation du tampon va élargir notre horizon. Et ça nous changera de l’habituelle encre. N’hésitez pas à utiliser une feuille lisse et des feutres aquarellables de couleur intense pour avoir de beau résultat. Merci d’avoir suivi cette série sur l’art du scrap. Vous allez voir, on va rentrer de plus en plus dans le mariage entre le scrap et les beaux-arts. Au revoir et à la prochaine.