Les vidéos de Fred

Dans quel cas doit-on utiliser le vernis à retoucher ?

Publié le : 08/12/2014 22:40:14
Catégories : Matériel Rss feed , Techniques Rss feed

Entre deux couches ? en attendant le séchage complet ?
Pour faire beau ou pour protéger ?

Dans quel cas doit-on utiliser le vernis à retoucher ?

Bonjour, je suis Fred de Beaux-Arts.fr et voici Catherine Cordile, copiste professionnel. On s’est rencontré pour la première fois au musée de Beaux-arts.  On a parlé du vernis à retoucher et j’ai envie de faire une petite vidéo la dessus pour vous expliquer. Ce n’est pas moi qui donne les cours, c’est Catherine. Par contre, je lui dis ce que j’ai envie de partager avec vous.

 

L’usage du vernis à retoucher

Comme son nom l’indique, son premier usage est la retouche. On fait un fond avant de reprendre le ciel puis on va passer sur la surface du vernis à retoucher. L’objectif est de permettre à la couche qu’on va poser d’adhérer parfaitement au fond déjà en place. Ce procédé est très important pour chaque étape et il n’y a pas d’impact sur le résultat final. La pose de la première couche de vernis à retoucher à l’endroit où on va travailler par la suite n’aura lieu que lorsque la surface est totalement sèche. Il faut essayer de mettre une couche fine mais tout dépend de l’effet qu’on souhaite obtenir.

Pour ce tableau, c’est toute la zone qui va être cernée même si on doit reprendre les branches à partir de la mise en carreau. Ensuite, on va passer une première couche de vernis à retoucher sur l’ensemble. Ce travail dure pendant toute la séance et après, il faut recommencer la juxtaposition.

Aujourd’hui, nous détournons l’usage du vernis à retoucher. Quand on expose une toile terminée, on peut la protéger des saletés, de la pollution, des UV, etc. avec ce produit. Nous, on le conseille vivement. Ce qu’on peut faire aussi c’est d’utiliser ce vernis au cours du travail. Mais ça dépend si on a une peinture pauvre en vernis ou pas. Classiquement comme nous tous, on peint de plus en plus à l’huile. On peut fabriquer nous-mêmes notre vernis à retoucher ou l’acheter toute faite dans le commerce. En optant pour la seconde solution, il faut penser à utiliser le même produit du début jusqu’à la fin. De très bons produits sont actuellement en vente dans les boutiques spécialisées. Le vernis à retoucher est à base d’essence et de médium.

Peut être qu’on ne vous l’a pas dit mais il arrive que le pigment dans une même gamme de couleur réagit différemment sur la toile. Le vernis à retoucher sert donc à éviter les transferts anarchiques d’une couche à une autre. Ca permet donc d’avoir une bonne adhérence. C’est super important car c’est l’usage principal de ce produit.

Bon nombre de gens confondent l’acrylique et l’huile. C’est compliqué puisqu’il y en a partout indépendamment des marques. On a la chance d’avoir un conseiller en face de nous sinon tout serait difficile. C’est bien d’avoir remis les choses en place mais par contre pour accrocher la peinture et limiter les risques de non adhérence, il faut respecter la règle du gras sur maigre. On sait que l’enduit est une zone mate et ce n’est pas évident à combler. Une fois qu’il est appliqué, il a tendance à absorber en continu les couleurs donc c’est mieux de commencer dès le départ de toujours utiliser plus d’huile et moins d’essence et puis de bien mettre du vernis à retoucher entre chaque couche.

 

Voilà, notre vidéo est terminée. Ce fut un plaisir d’être avec Catherine, notre chimiste qui réussit à tout nous expliquer avec le sourire. Merci pour vos encouragements, de votre lecture et de votre fidélité. A bientôt.