Comment créer un fond de matières à peindre ?

- Catégories : Tutos et pas à pas Rss feed

Créer un fond de matières à peindre à partir d'éléments végétaux et de modeling paste. Une fois intégrés, ces éléments vont servir  de fond à une création qu'il ne reste plus qu'à mettre en couleurs .

Créer un fond de matières à peindre

Pour la première étape, on va appliquer le modeling paste sur le support avec un colour shaper. On prend généreusement de la pâte et puis on l’applique sur la toile pour avoir une surface bien remplie. Le modeling paste a un fort pouvoir collant et résistant. On ne doit pas faire quelque chose d’uniforme puisqu’on vous rappelle que c’est l’intervention humaine qui fait que le support va avoir une particularité qui est la nôtre. Il ne faut pas laisser des zones neutres. On va pouvoir retravailler la construction après. Voilà, il y a de quoi à prendre des matières sur l’ensemble de la surface. On peut revenir dans le frais pour ré-intervenir, rectifier, rajouter ou supprimer, il n’y a pas de problème tant que le modeling paste est frais. A la fin, on a un résultat net avec une toile enduite de pâte, des aspérités et une épaisseur suffisante sur toute la surface pour venir emprisonner les matières qui nous intéressent.

L’étape suivante va consister à aller insérer à l’intérieur de cette pâte les matières qu’on a envie d’intégrer dans notre toile. Pour notre démonstration, on a choisi des éléments séchés de fin d’automne et on va venir les rajouter maintenant sur le support. On fait notre composition en mettant en place nos matières avant de les intégrer définitivement bien sûr. Une fois qu’on est satisfait, on va intégrer maintenant tous les éléments dans le modeling paste. Autrement dit, on va venir les renforcer en les imprégnant directement dans le modeling paste.

La prochaine étape va être la ré-uniformisation de l’ensemble avec du gesso une fois que les matières sont bien imprégnées et que le modeling paste est bien sec. Il nous faut une ou deux couches en fonction des éléments pour pouvoir revenir travailler en couleurs au-dessus. L’idée serait de ne garder que les aspérités et les formes puis d’oublier la matière. Voilà, le gesso qu’on applique sur l’ensemble de l’œuvre va permettre en plus de coller les différentes parties qui ne le sont pas encore définitivement. On n’hésitera pas donc à écraser vraiment toutes les matières pour qu’elles soient vraiment prises dans la toile et qu’il ne reste plus que des formes qui puissent faire deviner en fait que ce sont des feuilles et des morceaux de bois qu’on a là. Le plus intéressant c’est qu’on va après faire ressortir toutes ces aspérités et ces reliefs en mettant en couleur l’ensemble. Mais là pour l’instant, il faut les oublier et c’est d’ailleurs l’idée avec le gesso. Il faut bien laisser sécher entre les deux couches.

 

Produits associés

Partager ce contenu