Comment utiliser la résine cristal ?

- Catégories : Tutos et pas à pas Rss feed

Comment utiliser la résine de cristal ?

Dans cette vidéo, je vais vous parler de la résine de cristal ou de la résine d’inclusion. On va la détourner pour avoir des effets particuliers, un rendu transparent que je n’arrive pas à retrouver jusqu’à présent dans d’autres techniques, que ce soit sur les toiles, sur les cartons, sur les papiers ou sur les plexis. Voyons ensemble la préparation du médium dans lequel on va travailler et le mélange des couleurs jusqu’à l’obtention d’un effet magnifique sur le support.

Le matériel nécessaire pour l’expérimentation

Dans notre boutique, la résine d’inclusion se présente sous forme de kit. Vous y trouverez les différents composants à utiliser dont le durcisseur, la résine cristal, deux spatules, une paire de gants et deux dosettes. Pour la démo, on a choisi toute l’offre de chez Pébéo. On a également besoin d’un support : une toile, un carton entoilé ou un simple carton de petit format suivant votre choix et de deux types de peintures : des peintures à l’eau et des peintures à base de solvant. Avant de commencer, pensez également à protéger votre environnement de travail avec un tissu ou un papier jetable.

 

La démonstration

Dans cette démonstration, on va tester un univers où les couleurs et les matières vont se mélanger afin de produire un effet extraordinaire. Au final, on obtient quelque chose de particulier qu’on souhaite toucher. Elle nous donne également envie d’aller voir dans les différentes couches ce qui s’est passé, le processus de transformation ayant permis d’avoir ce résultat. Ne vous inquiétez pas, on va voir ça ensemble et procéder étape par étape. Le travail n’est pas compliqué, ça demande juste un peu de préparation et une ouverture des chakra car on va doser et expérimenter pas mal de choses. Sur ce, passons à la création de notre médium un peu particulier.

La première étape consiste à préparer la résine de cristal. Avant toute chose, enfilez d’abord vos gants. Ne faites pas l’impasse sur ces accessoires car il est plus facile de les jeter à la poubelle que de nettoyer des mains gluantes après le travail. En plus, vous allez répandre de la résine partout. Ensuite, prenez le gobelet jetable où vous allez mélanger tous les composants. Il faut toujours commencer par le durcisseur car c’est le plus léger. Versez une dose de ce produit dans le récipient en vous servant de la dosette munie de graduation. Ensuite, prenez le flacon de résine et ôtez son bouchon de sécurité. Mettez deux doses de ce second produit dans le gobelet en utilisant toujours la dosette pour mesurer la proportion exacte. La résine étant plus lourde, elle va avoir tendance à aller se mélanger naturellement avec le durcisseur. Respectez absolument ces proportions car ayant réalisé pleins d’autres tests, ce sont les seules qui marchent.

Lors de la deuxième étape, vous allez prendre l’une des deux spatules présentes dans le kit puis remuer le mélange dans le gobelet avec. Tournez l’ensemble pendant environ 3 minutes sans trop agiter. La réaction chimique entre le durcisseur et la résine s’opère très lentement et peut prendre plusieurs heures. Vous avez largement le temps de travailler avant que la résine ne se solidifie au bout de 5 à 6 heures.

Une fois que le duo durcisseur – résine est préparé, deux façons de faire s’offrent à vous. Vous pouvez décider de travailler directement la résine fraîche afin d’obtenir des effets difficilement prévisibles mais magnifiques dans l’abstraction et dans les mélanges de couleurs. Soit vous laissez votre mélange se reposer pendant 3 heures puis au bout de ce temps, vous obtenez un premier durcissement. En travaillant avec ce médium, les mélanges de couleurs vont être plus longs et les effets vont être plus contrôlés. Le choix vous appartient mais dans la démonstration, on a opté pour le travail le plus rapide donc on va utiliser la résine fraîche. Passons maintenant à la préparation du support.

Pour le support, vous pouvez choisir ce que vous voulez : du carton, de la toile, du papier épais, etc. Pour notre part, on a pris un carton toilé petit format. Si vous décidez de recouvrir l’ensemble de la surface avec la résine, il faut ériger une protection, une sorte de barrage, sur les bords pour que le produit ne puisse s’écouler sur l’ensemble. Cette étape est très importante. Pour confectionner le barrage, on a choisi d’utiliser un ruban crêpe car c’est plus facile à poser. Ce n’est pas très efficace mais ça fera quand même l’affaire. Il faut tout d’abord le poser à l’extérieur du support puis le rabattre sur les côtés après. Au fur et à mesure, le carton toilé va être bordé de barrière qui va empêcher la résine de se répandre partout comme du miel sur une tartine. Même si la pose du ruban crêpe n’est pas très nette, ce n’est pas grave car de toute façon, la résine va s’insinuer dans toutes les petites fissures et les interstices. L’important est qu’on a limité la fuite de résine jusqu’à ce qu’elle gagne suffisamment de rigidité avant de se solidifier. Dans la démonstration, notre barrière est moche mais vous pouvez surement faire mieux chez vous en utilisant toujours du ruban crêpe.

L’étape suivante est tout simplement la pose de la résine préparée à l’intérieur du support. Chez vous, la résine doit être soit très liquide et vraiment souple car vous venez de la préparer comme ci-haut, soit elle est un peu solide comme du miel épais car vous l’avez déjà confectionné il y a 3 – 4 heures. Dans la vidéo, on part sur la première donc sur la résine plutôt liquide. Vous allez voir que la pose est enfantine. On place notre support bien à plat sur notre plan de travail, on verse la résine puis on la laisse prendre place. On vous rappelle que c’est une étape que vous ne pourrez pas rater. On peut aider la résine à occuper toute la surface avec la spatule. N’ayez pas peur de faire ce que vous voulez car tout va se lisser et se niveler à la fin.

Passons maintenant à la pose des couleurs. Le premier principe que vous devez retenir est qu’il faut sélectionner des couleurs liquides. Nous, on a pris une encre de la marque Colorex, une aquarelle simple et très liquide. Ensuite, on doit prendre une encre vitrail Pébéo à base de solvant car c’est l’interaction entre ces deux types de peinture qui va donner un effet extraordinaire à l’œuvre. Donc on pose tout d’abord l’encre à l’eau Colorex. Mesurez bien la quantité, ni trop généreuse ni très peu sinon la magie n’aura pas lieu. On prend la manche d’un vieux pinceau ayant déjà servi et on l’utilise pour aider l’encre à se diffuser dans la résine. Malgré cette intervention, la couleur reste figée. On a donc quelque chose d’authentique sur laquelle on peut travailler dans l’abstraction même figurative. On va maintenant rajouter à l’ensemble un produit aquaphobe c’est-à-dire qui repousse l’eau. Dès la pose de la peinture pour vitrail Pébéo, vous allez voir le résultat. On espère que la transformation est bien visible dans la vidéo. Sur place, on s’aperçoit que l’encre à base de solvant repousse l’eau au fur et à mesure. Au final, la diffusion de ces deux peintures dans la résine va créer un mélange magique et assez particulier. Ce qu’on voit lors des premiers instants n’est pas génial mais au fil du temps, les peintures se refoulent l’une de l’autre et en même temps se mélangent pour donner un beau résultat, une touche marbrée avec des espèces de combats de pigments.

Pour la vidéo, on ne va pas attendre que les choses se déroulent en temps réel. On va provoquer le mouvement afin d’obtenir les effets souhaités en immergeant la peinture à base de solvant dans l’encre à l’eau.

 

Que retenir de la démonstration 

Ce que vous devez retenir est que vous pouvez mélanger toutes les couleurs que vous voulez. Si vous restez dans le domaine des encres à base d’eau, vous allez obtenir des mélanges harmonieux. Mais dès que vous injectez une peinture à base de solvant sur la résine transparente, vous allez avoir un mélange extraordinaire, un peu imprévisible et magnifique au fur et à mesure qu’elle va se figer sur le support. Si on prend notre exemple, le résultat final n’est pas encore tout à fait sec au toucher mais la résine est déjà figée. Là, on a rajouté de la résine dorée.

 

Pour conclure, je peux dire que j’ai franchi une étape importante dans cette vidéo car j’ai osé travailler les résines. Au premier abord, c’est un univers qui semble compliqué, trop technique, chimique, etc. mais si vous respectez scrupuleusement les étapes à suivre et les proportions, il n’y aura aucun problème. C’est un univers qui n’est pas encore très exploré et qui est intéressant. En faisant plusieurs superpositions avec de la peinture à l’eau, de l’encre aquaphobe, de la résine, on obtient un résultat très sympathique. Les couleurs, lorsqu’elles sont plus lourdes, vont s’insérer sous la résine et l’ensemble va donner un effet inimitable qu’on peut obtenir difficilement avec des techniques classiques.

Notre démonstration prend fin. On espère que les explications ont été claires et qu’elles vont donner lieu à pas mal de questions. Retrouvez-nous sur BeauxArts.fr notre boutique en ligne. Visualisez nos vidéos sur cette chaine Youtube qui va continuer à s’enrichir car la liste est encore longue. Merci pour vos encouragements et vos lectures et à la prochaine.

 

Produits associés

Partager ce contenu