Cliquez ici pour voir l'extrait gratuit Débloquez l'accès à la vidéo complète en vous abonnant ou en achetant un pack de cours.

Je n'osais pas me mettre à peindre... je me lance !

Comment se lancer lorsqu’on a envie de peindre ? C’est le sujet du jour. Il faut partir du principe qu’il existe déjà un projet, une envie de faire quelque chose mais par où commencer ?


Pour vous inscrire à un cours c'est ici.
Vous pouvez aussi choisir un Pack 6 ou 12 mois en cliquant ici.

help.png

Des questions sur les cours ? Cliquez ici.
Vous pouvez aussi participer à une démo.

nouveau-produit.png


Comparez nos formules en cliquant ici.
Parcourez ici les dernières créations des élèves

Résumé de la vidéo :

Comment se lancer lorsqu’on a envie de peindre ? C’est le sujet du jour. Il faut partir du principe qu’il existe déjà un projet, une envie de faire quelque chose mais par où commencer ?

Le projet

Le fait d’avoir envie de peindre est déjà très important. Ce désir fait partie d’un processus. Il faut partir du principe que le matériel : pinceaux, peintures, etc. est déjà acquis depuis quelques mois et bien rangé dans le placard de la maison, que cette étape est déjà franchie. Que faire maintenant et par où commencer ? C’est le thème traité dans cette séquence.

La première chose à faire est de parler du projet dans l’entourage : parents, conjoint(e), frère ou sœur, amis, etc. Ces personnes bienveillantes n’hésiteront pas à donner leur impression. Il ne faut pas la prendre comme une pression mais plutôt comme un soutien, un rappel à l’ordre. C’est bien de ruminer son projet quelque temps mais il arrive un moment où il faut passer à l’action.

Le plus petit pas possible ou PPPP

Pour se lancer, il faut commencer par le plus petit pas possible ou PPPP. Autrement dit, il faut essayer de savoir le plus petit pas qu’il est possible de faire pour démarrer. Le petit pas va mener vers un grand pas.

Comme le matériel est déjà prêt, le PPPP serait donc de le découvrir, de le sortir et de le tester. Il faut commencer par mettre les couleurs sur la palette, voir leur texture et passer en revue les pinceaux. L’idée c’est de ne pas se lancer dès le départ dans la création parce que ça peut être bloquant.

L’exercice

Le plus petit pas est la découverte du matériel et le plus grand pas est de prendre du plaisir à les manipuler. Ici, le PPPP est le passage en revue des couleurs choisies, les différentes tonalités du bleu dont l’outremer, le cyan et le phtalo. Une fois qu’elles sont mises sur la palette, il faut y aller.

Il faut s’amuser à faire des petites et des grandes touches, à mélanger les couleurs pour voir ce que ca va donner, à changer de pinceaux, à faire des gestes lents et rapides, etc. Si l’une des couleurs est particulièrement appréciée, il ne faut pas hésiter à en abuser. Dans cet exercice, il n’y a pas d’objectif esthétique mais il faut plutôt se lancer et surtout se faire plaisir.

L’air de rien, peindre est venu tout seul. Se jeter à l’eau fait partie de la vie d’artiste. Pour faire sauter le verrou, la petite recette à retenir est qu’il faut rester dans une seule gamme de couleurs pour éviter d’être déçu par le mélange de couleurs. D’autant plus qu’il n’y a ni faux pas ni d’erreur possible. L’objectif est atteint après la prise de connaissance du matériel, le plus petit pas possible de faire à ce stade.

Discipline
Conférences
Difficulté
Initiation
Genre
Les Conférences
Durée de la Vidéo
09mn22