Peinture sur soie

Longtemps méconnue du grand public, cette technique artistique accessible à tous revient sur le devant de la scène. Plus tendance que jamais, la peinture sur soie est un loisir créatif relaxant, idéal pour laisser libre court à votre créativité ! Coup de projecteur sur cet art permettant de réaliser facilement des créations uniques et des accessoires personnalisés.

La peinture sur soie, un art millénaire venu de Chine

La peinture sur soie est une technique créative très ancienne originaire d’Asie. Utilisée comme simple support avant l’invention du papier, l’usage de la soie a progressivement évolué pour devenir, au fil des siècles, la base d’un art très raffiné en Chine puis au Japon. Les premières œuvres sur soie représentent des créatures religieuses ou mythologiques, mais également des figures humaines. Cette technique arrive en Europe au Moyen-âge, mais il faut attendre le 18ème siècle et la Révolution Industrielle pour qu’il se répande dans le monde entier.

Quelles sont les techniques de peinture sur soie ?

Il existe de multiples techniques pour peindre sur la soie. La noblesse de ce support vous permettra d’obtenir de magnifiques créations aux coloris chatoyants.

Le marbre

C’est une technique très prisée pour la réalisation de foulards en soie, car elle permet de réaliser des motifs tout à fait élaborés sans dessiner. Elle s'exécute sur des carrés de soie déjà ourlés de la manière suivante :

  • humidifiez la soie et chiffonnez-la aussi régulièrement que possible, en froissements de petite ou grande taille, en ayant soin de positionner le côté brillant vers le haut ;

  • appliquez les couleurs (en alternant clair et foncé idéalement) et laissez-les glisser et se mélanger sur le support mouillé ;

  • vous pouvez accentuer les formes en ajoutant de la couleur sur le haut des plis afin d’apporter plus de contraste ;

  • laissez sécher tel quel à l’air libre de 24 à 48h, ou séchez manuellement au sèche-cheveux en prenant bien soin de protéger votre ouvrage à l’aide d’une grille afin de ne pas déplacer les motifs ;

  • repassez votre foulard au fer sec avant de fixer la soie.

Le pochoir

Excellente alternative au dessin, le pochoir permet de répéter à l’infini un motif de votre choix, en variant les couleurs si vous le souhaitez. 

  • peignez le fond de votre support ;

  • appliquez un antifusant pour imperméabiliser la soie et peindre directement sur le support ;

  • disposer les pochoirs sur la toile et vaporiser la peinture en quantité raisonnable, pour éviter les taches dues aux surplus ;

  • retirer les pochoirs avec délicatesse pour éviter qu’ils ne bavent.

Les sertis à la gutta

La gutta est une pâte transparente à la texture épaisse qui pénètre dans la soie et agit comme barrière à couleur. Elle sert donc à délimiter les tracés et empêche la couleur de fuser en dehors des contours du dessin. Elle se travaille au pinceau ou au tube, en général muni d’un applicateur.

  • placez votre support sur un métier ou cadre de maintien, afin que la soie soit bien tendue ;

  • à l’aide de votre gutta, réalisez les motifs de votre dessin, en veillant à appliquer le produit de manière régulière ;

  • appliquez ensuite la couleur au pinceau, sans toucher les bords de la gutta afin d’éviter les débordements : la peinture s’étalera progressivement d’elle-même.

La soie bouillie

Également appelée “faux batik”, cette technique permet d’obtenir des créations sur soie aux formes géométriques à l’aspect tie and dye.

  • placez votre support en soie sur un métier afin qu’il soit bien tendu ;

  • réalisez un motif géométrique sur le tissu, que vous répéterez 3 fois à l’identique (même forme et même couleur) ;

  • laissez sécher complètement avant d’enlever la la soie du métier ;

  • pliez le tissu en 3 parties en superposant les motifs ;

  • torsadez votre support et maintenez-le bien serré à l’aide d’une ficelle ;

  • fixez la soie en la faisant bouillir 30 à 40 min puis passez-la sous l’eau froide avant de déplier le tissu ;

  • une fois déplié, rincez abondamment puis repassez au fer sec.

Quels matériel pour la peinture sur soie ?

la soie

Support naturel par excellence, la soie est une fibre d'origine animale produite par le bombyx de mûrier. Le fil est tiré du cocon de ce ver à soie qui se nourrit uniquement de feuilles de mûrier… Ce support pur et soyeux existe dans des tailles variées et sous différentes formes.

la peinture

Concentrées et lumineuses, les peintures sur soie vous permettront de réaliser de magnifiques créations. Elles présentent des nuances variées et harmonieuses, à choisir en fonction des motifs et des techniques que vous souhaitez mettre en œuvre. La peinture sur soie requiert une étape de fixation ; il s’agit donc d’un paramètre important à prendre en compte absolument lors du choix de votre matériel :

  • les peintures fixées à l’étuve présentent une grande résistance au temps et aux lavages. Différentes techniques existent (à l’étuve classique, au sel, à la cire, ou même à la cocotte minute) qu’il convient de maîtriser pour réaliser cette ultime étape ;

  • les peintures fixées au fer à repasser représentent une bonne alternative si vous ne disposez pas du matériel nécessaire à l’étuve, et souhaitez opter pour un mode de fixation plus simple.

Il est également possible de confier la fixation de votre ouvrage à un professionnel.

Les pinceaux

Favorisez l’utilisation de pinceaux souples à grande capillarité pour travailler la peinture fluide et liquide. Pour vos réalisations abstraites, ou pour couvrir de grandes surfaces, n’hésitez pas à employer des pinceaux différents, ou même des spalters de tailles différentes !

Lire la suite