Linogravure - Kit et Matériel Linogravure

La linogravure est une technique ancienne nécessitant un peu de matériel. Elle consiste à préparer un support en évidant les blancs pour imprimer ensuite un même motif plusieurs fois.

Grâce à cette façon de travailler, vous obtenez des sérigraphies dont chaque modèle est unique puisque réalisé à la main. 

Chaque épreuve à ses particularités et de petites imperfections qui donnent tout son charme à cet art. Vous aurez besoin de plaques de linoléum, d'outils pour graver et de peinture pour enduire. Les plaques de linoléum sont très faciles à travailler, car plus tendres que le bois. Elles n'ont pas de fil à suivre donc vous pouvez creuser dans toutes les directions sans problème. Différents types de gouges sont à disposition, avec plusieurs types de lames, afin de varier les effets. Elles sont très coupantes ce qui rend le travail très fluide. Un manche spécifique est utilisé pour tenir les gouges. Il est en bois et offre un prise douce et confortable. Enfin, les peintures à linogravure sont légèrement collantes. Il vous sera ainsi plus facile d'encrer votre travail. Vous pouvez les diluer avec de l'eau et les mélanger pour créer des nuances. Les kits permettent d'appréhender cette technique très vite et le matériel à l'unité complètera votre panoplie par la suite.

Quelles plaques utiliser pour la linogravure ?

Comme son nom l'indique, la linogravure se fait sur du linoléum. Ce matériau utilisé par le passé pour le revêtement des sols se prête parfaitement à la gravure. Il a donc été utilisé par les artistes comme une alternative à la gravure sur bois. Composé d'huile de lin, de poudre de liège, de résine et de colle, il diffuse une odeur agréable lorsqu'il est coupé. Contrairement à celui utilisé dans la décoration intérieure, le linoléum de linogravure est sans vernis et sans motif. Ainsi, vous pouvez facilement dessiner votre croquis dessus et le suivre. Il vous faudra ensuite découper ce que vous ne voulez pas voir apparaitre sur le résultat final comme un tampon. On parle alors de taille d'épargne : vous retirez toute la matière sauf votre motif. Attention à ne pas confondre le linoléum et les revêtements de sol en plastique. Ceux-ci sont souvent encore appelés "lino" alors que ce n'est plus du tout la même matière. Ils sont donc totalement inappropriés pour cette technique.

Quels outils sont nécessaires pour se lancer dans la linogravure ?

Les gouges, équivalents de petits ciseaux à bois pour la gravure du bois, sont de fines lames attachées sur un manche. Vous pouvez avoir un manche avec plusieurs gouges s'adaptant dessus, ou des outils entiers pour chaque sorte. Les lames sont en forme de U pour évider les parties plus larges et en V pour les traits fins. Il est possible, avec une bonne maîtrise de la technique, d'utiliser des lames fines pour un travail très précis, un matoir pour obtenir des parties grises, ou des pointes pour faire des ronds.

Le deuxième outil dont il faut disposer sera un rouleau d'encrage spécifique à cette technique. Il permettra d'appliquer la peinture sur les reliefs persistants après la taille. Il est particulièrement dur, ceci afin d'éviter qu'il n'épouse les formes en volume et ne mette de la peinture dans les creux (qui doivent rester blancs). La couche de peinture appliquée doit être très fine pour ne pas couleur coule lors de la presse.

Quelles encres utiliser pour la linogravure ?

On ne peut pas utiliser n'importe quelle encre dans cette technique. Il faut d'abord distinguer l'encre que vous mettez sur le lino avant gravure pour savoir quoi creuser ou non et l'encre d'impression finale.

Pour le croquis, vous pouvez le réaliser au crayon ou à l'encre de chine. Plus le contraste est important, plus il vous sera facile de suivre votre idée première. L'encre d'impression est différente. La plupart du temps, l'impression se fait sur papier. Vous pouvez alors utiliser une encre pour linogravure ou gravure sur bois classique. Celles-ci sont collantes et il en existe à l'eau ou à l'huile. Vous pouvez diluer les peintures, mais faites attention à ne pas trop les humidifier, car le lino n'aime pas beaucoup l'eau. Certains artistes impriment leurs linogravures sur du tissu. Il faudra alors utiliser une encre textile très opaque. Celle-ci doit être résistante aux lavages sous peine de voir disparaitre son travail dès le premier passage en machine.

Sur quels supports imprimer ses gravures ?

Le papier d'imprimante classique peut être un bon support de départ pour les premiers essais. Un papier épais avec un fort grain sera ensuite préférable pour obtenir un meilleur rendu de vos sérigraphies. Il résistera aussi mieux à l'humidité apportée par l'encre. Certains artistes utilisent un "papier" de coton, absorbant très bien les couleurs. Le papier peut être imprimé à sec ou humidifié. Le "papier de coton" se prête bien à cette deuxième option. Il est ensuite possible d'imprimer sur du textile avec les peintures adaptées.

Comment obtenir un résultat optimal ?

Toute la particularité de la linogravure comme d'autres techniques d'impression, réside dans le fait que vous ne découvrirez votre travail qu'à la toute fin. Impossible de vérifier l'effet au milieu ou de revenir en arrière après avoir creusé la matière. Quelques trucs et astuces seront bénéfiques à votre succès.

Comment bien préparer sa plaque de linogravure ?

Tout d'abord lors de la préparation de la plaque vous pouvez la poncer légèrement. Cela favorisera l'adhérence de la peinture et gommera les imperfections de la plaque. En effet, c'est un amas de colle et de particules : il peut arriver qu'il y ait de petits aspérités. Ensuite, les plaques étant généralement vertes ou grises, vous pouvez appliquer du gesso blanc dessus. Ainsi le dessin sera plus facile à distinguer lors de la gravure. L'enduit blanc sera poncé doucement avant l'application de la peinture pour le retirer.

Éviter les erreurs de débutants

Vous pouvez peindre à l'encre noire le motif qui guidera le creusement. Cela contrastera fortement avec le gesso et encore une fois évitera les erreurs. Pensez bien au fait que votre dessin apparaitra en négatif : si vous creusez les bords uniquement, ceux-ci apparaîtront blancs et tout le reste noir. De plus, il apparaitra en miroir : inversé par rapport à ce que vous dessinez. Ce sont de petites erreurs courantes lorsque les artistes passent d'une technique à l'autre.

Comment maîtriser l'impression ?

Le linoléum est une matière souple. Votre plaque gravée va donc se plier et les motifs s'écraser légèrement. Il faudra donc creuser plus profondément les tailles larges pour éviter que l'encre ne s'y glisse. De plus, il sera nécessaire d'appuyer délicatement la plaque sur le support. Pour cela, vous pouvez presser la plaque avec une cuiller ou un rouleau à pâtisserie. L'utilisation d'une presse taille-douce quant à elle vous donnera un rendu très homogène. Certains fixent leur linoléum sur un cadre en bois pour le maintenir bien plat et appliquer la même pression sur toute la surface. Il est également possible de ne pas utiliser d'encre et de presser simplement la plaque sur le support pour appliquer le relief en négatif. C'est ce qu'on appelle le gaufrage. Le résultat est alors très subtile.

Il y a 11 produits.

Affichage 1-11 de 11 article(s)