Pinceaux - Pinceau Peinture

Le pinceau est l'allié de l'artiste peintre. Il prolonge son regard et fait de sa vision un dessin. C'est par le pinceau que les couleurs se transportent sur le support et donnent vie aux traits d'un tableau.

Le pinceau tel qu'on le connaît aujourd'hui est apparue en chine en même temps que la calligraphie. Fabriqués désormais de façon industrielle, le pinceau requiert bien des formes et différents matériaux entrent dans sa composition. A chaque technique de peinture et à chaque besoin correspond un pinceau.

Quelles sont les caractéristiques d'un pinceau ?

Le pinceau peut servir pour réaliser des peintures sur toile, sur papier ou autres supports, des illustrationsdes dessins ou de la calligraphie. Un pinceau est composé d'un manche, appelé aussi hampe qui est souvent en bois ou en plastique. La virole est une pièce métallique qui permet de fixer la garniture au manche. Cette garniture est composée de poils naturels ou de tissus synthétiques et constituent la pièce principal d'un pinceau. C'est elle qui va retenir le liquide et le transférer sur le support. En fonction de l'utilisation de l'artiste et de ses attentes en ce qui concerne la matière, les textures, la finesse ou la rigueur des traits, la nature des poils de la garniture vont être déterminante. Ce sont les poils d'un pinceau qui vont préciser l'usage qu'en fera l'artiste. Suivant qu'ils soient souples, durs, nerveux ou qu'ils possèdent un pouvoir d'absorption plus ou moins important, l'artiste choisira le pinceau en fonction de l'effet attendu pour son œuvre.

A quoi servent les différentes formes des pinceaux ?

Le besoin pictural d'un artiste est différent de l'un à l'autre et il est important que les outils du peintre s'adaptent à ses créations. Pour ce qui est de la garniture, la longueur de poils va avoir un impact sur la souplesse du pinceau. La densité de poils va donner du volume et de l'épaisseur aux traits et, au contraire, la précision du tracé sera fonction de la finesse de la « fleur », l'extrémité de la garniture. A chaque usage et pour chaque technique va correspondre une forme de pinceau. Ainsi, les brosses plates seront utilisées pour réaliser des aplats quand les brosses bombées permettront d'effectuer les finitions. Les formes des poils de la garniture sont très variés et vous trouvez dans la gamme des pinceaux rondsplats longs, plats courts, usés bombés, biseautés, des pinceaux éventails et des pinceaux mouilleurs qui vont tous avoir une utilité différente à une étape ou à une autre de la réalisation du tableau.

Il en va de même pour la forme des manches qui vont avoir une importance pour chaque technique de peinture. Un manche long va être généralement utilisé pour appliquer des peintures à l'huile ou des peintures à l'acrylique. Quant à un pinceau à manche court, il facilitera le travail de l'aquarelliste qui verra son geste facilité par une amplitude de mouvement plus grande.

Quelles différences entre poils naturels et fibres synthétiques ?

Même si longtemps les pinceaux étaient pourvus d'une garniture en poils d'espèces animales, la technologie offre de nos jours des garniture en fibres synthétiques possédant également d'excellents atouts pour la peinture. La majorité des pinceaux en poils naturels sur le marché sont confectionnés à partir du pelage de la martre, plus connu sous le nom de vison de Sibérie. Ces poils ont la particularité de donner des pinceaux d'une grande élasticité et d'une fermeté idéale qui permettent de tracer des lignes précises.

Les pinceaux « petit-gris » sont eux fabriqués à partir des poils d'un écureuil nordique. Ces derniers sont souvent utilisés par les aquarellistes qui leur trouvent un pouvoir de rétention de l'eau accru. Enfin, et plus rarement, vous trouverez des pinceaux en poils de blaireau, d'oreille de bœuf, de chèvre, de daim, d'ours ou encore des poils de loup.

Les pinceaux en fibres synthétiques sont souvent considérés comme plus lisses. Ils procurent une plus grande nervosité dans le maniement des peintures épaisses. Les poils synthétiques ont le principal avantage d'être plus résistants et plus faciles à nettoyer.

Comment choisir votre pinceau pour peindre un tableau ?

Acheter un pinceau peut paraître un geste complètement anodin, pourtant le choix du type, de la forme et de la matière aura une incidence sur votre travail, sa finition ainsi que sur la qualité du dessin sur le support. Il y a trois choses importantes à prendre en considération lors de l'achat d'un pinceau : la peinture que vous allez utiliser, le type de poil et ce que vous allez peindre. En fonction que vous vouliez peindre un portrait, un paysage, ou un œuvre abstraite, ou que vous utilisiez l'aquarelle, la peinture acrylique ou la gouache, le choix du pinceau différera. Sans le bon pinceau, la finition de votre tableau ne sera certainement pas à la hauteur de vos attentes. Ensuite, choisir un bon pinceau vous permettra de gagner un temps précieux sur la réalisation de votre œuvre. Type de poils, taille et forme du pinceau, tous ces critères sont importants pour que vous obteniez l'aisance nécessaire à la peinture de votre tableau.

Comment entretenir vos pinceaux ?

L'entretien des pinceaux est une étape indispensable si vous voulez les préserver et vous en servir le plus longtemps possible. La garniture d'un pinceau est la partie la plus fragile et la plus exposée puisque c'est elle qui va se charger de la peinture. Si vous utilisez de l'aquarelle ou de la gouache, le nettoyage est facilité par le fait que ces matières se diluent à l'eau. Mais si vous utilisez de la peinture acrylique, il vous faudra pratiquer un nettoyage en profondeur à l'aide de térébenthine, de pétrole ou de white spirit. Vous devez ensuite les laver avec de l'eau tiède et du savon et les rincer abondamment. Dans un dernier temps, il est primordial de redonner sa forme initiale aux poils du pinceau et de le laisser sécher à plat. Ce sont des étapes indispensables pour avoir des pinceau qui dureront.

Lire la suite