Siccatifs peinture huile

On ne peut parler de peinture à l’huile sans pour autant mentionner ses différents additifs. Parmi eux, il y a les siccatifs pour peinture à l’huile, qui sont employés pour le durcissement de la peinture et pour accélérer son temps de séchage. Bien que la peinture utilisant des huiles comme le lin puisse sécher naturellement, il existe certaines...

On ne peut parler de peinture à l’huile sans pour autant mentionner ses différents additifs. Parmi eux, il y a les siccatifs pour peinture à l’huile, qui sont employés pour le durcissement de la peinture et pour accélérer son temps de séchage. Bien que la peinture utilisant des huiles comme le lin puisse sécher naturellement, il existe certaines couleurs peu siccatives (le rouge de quinacridoine, le noir d’ivoire) et nécessitant l’usage d’accélérateur de séchage. Choisir soigneusement ses siccatifs de peinture à l’huile, c’est donc non seulement s’assurer que la peinture ne restera pas molle trop longtemps, mais c’est aussi prendre des précautions vis-à-vis de la qualité des couleurs.

Les siccatifs de peinture à l’huile sont généralement désignés comme ayant une fonction double. Ils servent au mélange des peintures déjà conditionnées, en vue d’en accroître le collage entre les différentes couches. Egalement, les siccatifs sont des acteurs essentiels pour la création des couleurs à l’aide du broyage de pigments. C’est de là que la peinture qui sera générée possèdera toutes les propriétés qui sont propres à la peinture à l’huile, la rendant mieux adhérente au support. Il est à noter que le siccatif doit être ajouté à une huile ou même à un liant, et que son adjonction ne se fait jamais directement sur une palette. En effet, le mélange doit être homogène et bien géré pour ne pas détruire les couleurs. Il est alors conseillé de faire preuve de beaucoup de prudence dans la manipulation des siccatifs pour peinture à huile, car en ajouter trop pourrait occasionner la perte d’une réalisation de longue haleine.

Dans la catégorie des peintures préalablement conditionnées et vendues en commerce, ce sont surtout les peintures épaisses qui requièrent l’adjonction de siccatifs pour peinture à l’huile. Aussi, le dosage dans ce cas doit être strict afin de ne rien exagérer: 1 noix de couleur pour une gouttelette de siccatif sera suffisante.

Pour ceux qui souhaitent fabriquer eux-mêmes leurs peinture de couleurs diverses, le siccatif sera ajouté en plus grande quantité, afin de dissoudre les pigments en les rendant collants entre eux, et encore pour donner un film de peinture parfaitement homogène et prêt à l’emploi.

Les siccatifs pour peinture à l’huile peuvent s’accompagner de l’huile de lin, ainsi que d’autres composantes ajoutées conformément à la recette de production de chaque marque de siccatif. Par exemple, le siccatif Flammand commercialisé par Lefranc et Bourgeois peut contenir de la gomme copal, avec des propriétés éclaircissantes et protectrices pour les couleurs. Ceci, tandis que le siccatif Courtrai Blanc, produit par le même fabricant, contiendra non pas de la gomme mais plutôt de l’octoate de zicronium (propriété de durcissement de la peinture).

Détails

Siccatifs peinture huile

Résultats 1 - 5 sur 5.
Résultats 1 - 5 sur 5.