Médiums et additifs peinture à l'huile

Médiums à peindre, huiles, essences, siccatifs... Les médiums Huile sont des diluants pour peintures à huile permettant de superposer plus rapidement les couches de peinture sans humidifier les dessous. Ils sont généralement fabriqués à base de résines naturelles ou de résines synthétiques. Les médiums ont pour rôle d’accroitre la souplesse du f...

Médiums à peindre, huiles, essences, siccatifs... Les médiums Huile sont des diluants pour peintures à huile permettant de superposer plus rapidement les couches de peinture sans humidifier les dessous. Ils sont généralement fabriqués à base de résines naturelles ou de résines synthétiques. Les médiums ont pour rôle d’accroitre la souplesse du film pictural de la peinture tout en retardant le plus longtemps possible l’apparition des craquelures. Ils assurent également un séchage à cœur rapide des œuvres. Grâce aux nombreuses possibilités de mélange qu’ils offrent, vous n’aurez plus de difficulté à réguler la transparence et la brillance des peintures à huile ni la durée de prise de la peinture. Il existe deux types de médiums Huile, à savoir les médiums oléo-résineux et les médiums alkydes. En effet, les médiums oléo-résineux sont composés de résine, de solvant, d’huile et d’additifs. Ils sont appelés les médiums « classiques », car les techniques de fabrication utilisées s’inspirent de plusieurs techniques ancestrales. Les médiums alkydes sont les plus modernes, car ils sont fabriqués à base de résines alkydes. Ce sont des résines transformées avec des huiles qui ont la propriété de faire sécher rapidement les peintures. Ces médiums offrent une facilité d’usage et un séchage rapide. Par ailleurs, les médiums pour peintures à huile sont classés en cinq grandes catégories (médiums, essences, huiles, siccatifs et liquin). Chaque catégorie est constituée d’une variété de médiums pour couleurs à huile ayant des caractéristiques et des rôles spécifiques. Toutefois, la majorité des médiums permettent d’augmenter la transparence, l’onctuosité, la fluidité et la brillance des couleurs. Ils permettent également de fluidifier et de dégraisser les couleurs sans les altérer. De même, ils ralentissent le séchage du film de peinture et rendent la peinture plus grasse et plus lente à siccativer. Sur notre plateforme, vous pourrez commander le type de médiums Huile que vous voulez. Nous vous proposons cinq catégories de médiums pour peintures à huile : les médiums, les huiles, les essences, les Liquins et les siccatifs. Ces médiums sont fabriqués par trois principales marques. Il s’agit des marques Lefranc&Bourgeois, Winsor & Newton et Talens. La plupart des médiums pour peintures à huile sont disponibles en flacons et en tube de contenance 60 ml ou de 75 ml. N’hésitez donc pas à opter pour ces médiums afin de réussir la dilution de vos peintures à huile.

Détails

Médiums et additifs peinture à l'huile

Sous-catégories

  • Médiums peinture huile

    Les mediums sont de très bons alliés de la peinture à l’huile. Leur fonction première est d’aider à améliorer les propriétés de cette peinture. Leur usage n’est toutefois pas nouveau, et remonte aux premiers siècles de l’essor de la peinture à l’huile. La méthode traditionnelle en beaux arts conseille très souvent de se servir du medium afin de multiplier les styles et les tons, les rendus et les nuances, et pour rendre unique chaque couleur et chaque œuvre artistique.

    Les mediums à peindre viennent donc renforcer les capacités des couleurs produites avec des composantes à l’huile. La principale de ces capacités peut être l’accroissement de l’adhésion des couches de peinture. Ils aident également à donner une caractéristique qui est le propre de l’acrylique : le séchage rapide des couleurs. En somme, on peut à peu près tout faire en peignant à l’huile grâce aux médiums, et les possibilités deviennent presque infinies : plus grande élasticité de la peinture, réduction du vieillissement et de la dégradation des teintes,  passage d’une pate pâteuse à  une pate liquide et vice versa, etc.

    Aussi, si les anciens préconisaient l’usage de plus en plus amélioré du medium, c’est que celui-ci est comme une variété d’épice pour la couleur huilée. Ce qui donne à penser encore que les mediums sont nombreux, et doivent être mélangés conformément à l’aboutissement de la toile ou de la décoration.

    Parmi tous les mediums que l’on retrouve en commerce, celui qui allie l’essence de térébenthine à l’huile de lin est peut être le plus connu. Avec une telle préparation, la peinture tend à être plus résistante, notamment aux craquelures, avec une fixation augmentée quel que soit le support de travail. En effet, les mediums ont pour particularité de contenir des liants ainsi que des solvants qui favorisent leur adaptabilité, en fonction du type de pigment en usage. En effet, un medium peut être salutaire dans des mélanges à l’huile, et ne pas du tout être efficace pour l’acrylique et la gouache qui sont des peintures à l’eau.

    D’autres mediums de peinture à l’huile peuvent être cités, tels que le liquin, les siccatifs et les essences de peinture à l’huile. Quelles que soient la marque et la diversité de ces produits de renforcement, les propriétés de chacun d’eux seront clairement indiquées puisque, encore une fois, tous les mediums ne se valent pas. Vous pouvez d’ores et déjà découvrir les marques disponibles au sein de notre boutique en ligne.

  • Siccatifs peinture huile

    On ne peut parler de peinture à l’huile sans pour autant mentionner ses différents additifs. Parmi eux, il y a les siccatifs pour peinture à l’huile, qui sont employés pour le durcissement de la peinture et pour accélérer son temps de séchage. Bien que la peinture utilisant des huiles comme le lin puisse sécher naturellement, il existe certaines couleurs peu siccatives (le rouge de quinacridoine, le noir d’ivoire) et nécessitant l’usage d’accélérateur de séchage. Choisir soigneusement ses siccatifs de peinture à l’huile, c’est donc non seulement s’assurer que la peinture ne restera pas molle trop longtemps, mais c’est aussi prendre des précautions vis-à-vis de la qualité des couleurs.

    Les siccatifs de peinture à l’huile sont généralement désignés comme ayant une fonction double. Ils servent au mélange des peintures déjà conditionnées, en vue d’en accroître le collage entre les différentes couches. Egalement, les siccatifs sont des acteurs essentiels pour la création des couleurs à l’aide du broyage de pigments. C’est de là que la peinture qui sera générée possèdera toutes les propriétés qui sont propres à la peinture à l’huile, la rendant mieux adhérente au support. Il est à noter que le siccatif doit être ajouté à une huile ou même à un liant, et que son adjonction ne se fait jamais directement sur une palette. En effet, le mélange doit être homogène et bien géré pour ne pas détruire les couleurs. Il est alors conseillé de faire preuve de beaucoup de prudence dans la manipulation des siccatifs pour peinture à huile, car en ajouter trop pourrait occasionner la perte d’une réalisation de longue haleine.

    Dans la catégorie des peintures préalablement conditionnées et vendues en commerce, ce sont surtout les peintures épaisses qui requièrent l’adjonction de siccatifs pour peinture à l’huile. Aussi, le dosage dans ce cas doit être strict afin de ne rien exagérer: 1 noix de couleur pour une gouttelette de siccatif sera suffisante.

    Pour ceux qui souhaitent fabriquer eux-mêmes leurs peinture de couleurs diverses, le siccatif sera ajouté en plus grande quantité, afin de dissoudre les pigments en les rendant collants entre eux, et encore pour donner un film de peinture parfaitement homogène et prêt à l’emploi.

    Les siccatifs pour peinture à l’huile peuvent s’accompagner de l’huile de lin, ainsi que d’autres composantes ajoutées conformément à la recette de production de chaque marque de siccatif. Par exemple, le siccatif Flammand commercialisé par Lefranc et Bourgeois peut contenir de la gomme copal, avec des propriétés éclaircissantes et protectrices pour les couleurs. Ceci, tandis que le siccatif Courtrai Blanc, produit par le même fabricant, contiendra non pas de la gomme mais plutôt de l’octoate de zicronium (propriété de durcissement de la peinture).

  • Huiles peinture huile

    Les huiles pour peinture à l’huile sont incontournables pour donner un aspect éclatant aux couleurs. Sans huile, on ne saurait parler légitimement de peinture à l’huile, puisque c’est là son principal solvant qui, en même temps, lui apporte la texture qui convient pour son utilisation.

    Rappelons que la peinture à l’huile est la technique mère en occident. C’est par elle que les premières toiles de grands peintres ont été réalisées, et c’est également de cette peinture que l’on retrouve les applications les plus difficiles. Ne serait-ce que pour les bons dosages d’huiles qui sont difficile à évaluer pour les novices, les techniques à l’huile seront toujours des méthodes exceptionnelles et riches en finesse et en délicatesse.

    Cependant, il est possible d’identifier les catégories d’huiles de peinture à l’huileque les artistes emploient très souvent pour leurs couleurs. Il s’agit essentiellement de l’huile de lin, l’huile d’œillette, l’huile de noix, de l’huile de carthame ou de l’huile d’œuf. C’est autant d’huiles qui sont préférées ou évitées suivant les artistes, et ceci pour de multiples raisons liées à la siccativité (rapidité de séchage) ou à la résistance au fil du temps.

    Toutefois, il est possible de mettre en exergue les deux huiles pour peinture à l’huile les plus utilisés ; ce sont : l’huile de lin et l’huile d’œillette.

    L’huile de lin produit des réactions chimiques ayant des effets siccatives. Elle est appréciée aussi parce qu’elle constitue un liant de broyage au contact de la peinture à l’huile. Mais, ce n’est pas tout pour cette huile puisqu’elle a la propriété de durcir les mélanges et de donner un effet plastique à la peinture. Celle-ci reste donc résistante, et est à l’abri des attaques par l’eau ou par d’autres intempéries.

    L’huile d’œillette, qui est également une des principales huiles de peinture à l’huile, constitue un siccatif, mais plus lent que beaucoup d’huiles de peinture à huile. Elle est une composante  de  certains mediums. Ce qui signifie qu’elle s’accompagne d’autres matières comme de l’essence de térébenthine, pour pouvoir former un medium de valeur. Ce produit est également une composante pour du vernis, ce qui en fait un protecteur efficace pour conserver les couleurs sujettes au vieillissement et au dévernissage.

    Ces huiles de peinture à huile sont vendues suivant différentes composantes, concoctées par chaque marque en particulier. Leurs effets apporteront plus de souplesse aux pigments, et il est d’avis qu’on ne saurait s’en passer et réaliser une peinture à l’huile impeccable.  

  • Essences peinture huile

    Pour être plus agréable à manier, la peinture à l’huile doit être mélangée à certains additifs comme les essences de peinture à huile. Contrairement à l’acrylique ou à l’aquarelle qui se diluent à l’eau, la peinture à l’huile a pour principale composante de l’huile siccative ainsi qu’un solvant au choix. Ce solvant est une essence, d’apparence claire et très liquide. Il aura pour effet de dissoudre la peinture, de la rendre plus fluide et légère, donc facile à utiliser. L’essence de térébenthine est une des essences de peinture à huile par excellence. Pratiquement toutes les marques du domaine des beaux arts la commercialise, toutefois en y ajoutant des rectifications, ceci dans le but de la rendre inodore, peu salissante et d’un aspect plus beau.

    Aussi, une fois qu’ils ont été broyés, les pigments doivent naturellement être dilués pour devenir utilisables dans un travail artistique. Si la dilution était faite à l’eau, la texture qui serait obtenue serait bien différente de celle qu’apportent les composantes de la peinture à l’huile. Le ton de la couleur peut être mat, lisse, plutôt gras, et tout cela dépendra de la teneur en essence qui a été choisie, et du type d’essence lui-même. La peinture à l’huile déjà préparée peut, elle aussi, nécessiter l’addition des essences de peinture à l’huile. Ainsi, l’essence lui donnera une souplesse plus importante et des couleurs plus claires ou transparentes, suivant la gamme de produit essayée.

    Pour les peintres et experts ou amateurs des beaux arts, il est très souvent conseillé d’utiliser des essences de peinture à huile de la même marque que la peinture choisie. Cela constitue en quelque sorte une bonne combinaison, dans la mesure où les marques savent concocter exactement le type d’huile qui convient pour dissoudre leurs couleurs. En appliquant cette simple règle, il serait possible de s’éviter  bien des tracas à l’essayage des essences pour peinture à l’huile.

    Les essences employées en peinture ont diverses origines. Il peut s’agir de l’essence de térébenthine, qui se positionne en tête de liste, et qui est extraite du pin. C’est donc une essence pour peinture à l’huile végétale, contrairement à l’essence dérivée du pétrole et étant tout aussi efficace.

    Ces produits de beaux arts, entre autres, sont vendus dans des flacons en verre ou en plastique, de contenance variable (à partir de 75ml), et via des fabricants très connus : lefranc et bourgeois, winsor et newton, etc. Vous retrouverez des gammes variées d’essences de peinture à l’huile sur ce magasin en ligne spécialisé.