Encres Calligraphie

L'encre de Chine pour calligraphie est utilisée depuis des siècles, dans l'art subtil (et la technique) de la calligraphie chinoise. C'est probablement l'une des encres les plus riches en propriétés et en qualités artistiques. Pouvant être appliquée aussi bien au bâtonnet à encre qu'à la plume, elle sert à divers arts picturaux comme le dessin ou la peinture, mais aussi et surtout la calligraphie.

Certains disent que son utilisation remonterait aussi loin que 2500 à 3000 avant J-C. Pilier du commerce de l'époque, l'encre de Chine était si importante que l'administration chinoise nomma des officiers spécialement chargés de surveiller sa fabrication.  Aujourd'hui, l'encre de Chine pour calligraphie est bien entendu fabriquée de manière industrielle, mais les fabricants veillent à préserver son équilibre et son essence si subtile.

Quelles sont les propriétés de l'encre de Chine pour calligraphie ?

L'encre est la matière première utilisée dans l'art de la calligraphie. Selon les fabricants, sa composition diffère, même si elle reste toujours chargée en pigments riches.  L'encre de Chine possède la propriété de ne pas baver lorsqu'on l'utilise, et d'exhiber un noir très intense, presque de jais. Elle est proposée sous diverses formes, la plupart du temps dans des flacons de formes et de volumes variés. Certains d'entre eux possèdent une pipette, ce qui permet au calligraphiste de ne prélever que quelques infimes gouttes dans l'exercice de son art.

L'encre de Chine peut être liquide (c'est celle qui est le plus communément utilisée) ou se présenter sous forme de bâton, que l'on frotte sur une pierre à encre préalablement remplie d'eau pour obtenir une texture liquide. Elle est généralement noire, même s'il est possible de trouver d'autres couleurs. Dans sa composition, elle associe un pigment noir à un composé aqueux, ce qui permet de créer du liant.

La forme liquide de l'encre de Chine est également composée d'émulsifiants ou de conservateurs, qui permettent de conserver efficacement l'encre et ses nombreuses propriétés. L'encre de Chine peut être utilisée avec un stylo-plume, notamment à pointe tubulaire, ou encore avec un pinceau. L'utilisation de l'outil dépend de chaque calligraphiste, en fonction de ses préférences et de l'effet qu'il souhaite apporter à sa création.

Attention : une fois sèche, l'encre de Chine devient indélébile. Il convient donc de l'utiliser avec précaution.

Comment utiliser l'encre de Chine pour calligraphie ?

Il faut tout d'abord distinguer l'encre de Chine en bâtonnet, et sous forme liquide. En principe, l'encre de Chine en bâtonnet doit être brillante à la cassure. Il est conseillé de casser doucement le bâtonnet avant de s'en servir. Il suffit par la suite de le diluer dans l'eau, sur une pierre à encre. On applique ensuite l'encre à la plume, au calame ou encore au pinceau.

L'encre de Chine sous forme liquide (en flacon) a le particularité d'être plus homogène, mais aussi plus pratique d'utilisation que les bâtonnets d'encre. Elle possède une très forte concentration en pigments. On l'utilise pure, avec une plume ou un pinceau. Elle est très facile d'utilisation. On peut néanmoins la diluer dans un petit pot avant toute utilisation, pour créer un effet plus subtil et nuancé.

Quelles techniques utiliser pour l'encre de Chine ?

Au pinceau, la technique d'utilisation pour l'encre de Chine est simple. Il suffit de tremper sa plume dans le flacon, et de l'appliquer ensuite sur le support choisi. Néanmoins, l'encre de Chine est indélébile et son tracé est donc définitif. C'est la raison pour laquelle il convient de faire preuve de minutie, car toute erreur sera irrévocable. L'art de la calligraphie commande donc une grande précision et une grande attention aux détails, qui s'apprennent en général auprès d'un professionnel.

Avec une encre sous forme de bâtonnet, la technique est un peu plus précise. Comme expliqué plus haut, n'hésitez pas à casser d'abord le bâtonnet, de manière à vous assurer de sa qualité. Ensuite, il suffit de le diluer dans un peu d'eau, grâce à l'utilisation d'une pierre à encre. Vous serez ensuite prêt à appliquer votre encre.

Les fabricants de plumes les enduisent d'une très fine couverture d'huile pour les protéger. Vous devez savoir que cette pellicule d'huile peut gêner le débit de l'encre. Il est donc important de préparer la plume avant toute utilisation, pour une utilisation et un fini optimal. Vous avez plusieurs solutions : tout d'abord, vous pouvez brûler la plume rapidement (avec un briquet par exemple, nettoyer la plume à l'aide d'un mélange de savon et d'eau tiède, ou encore, plus naturel, planter votre plume dans une pomme de terre pendant plusieurs heures pour la "durcir". Cette technique permet d'obtenir une plume non gênée par le débit de l'encre, qui glisse parfaitement sur le papier.

Après utilisation, n'hésitez pas à laisser l'encre sécher sur la plume pendant quelques instants. Cela permettra d'éviter de l'abîmer. Ensuite, il suffit de tremper la plume dans un tout petit volume d'eau (attention, le porte-plume ne doit pas toucher l’eau pour éviter la rouille) et de sécher la plume tout doucement avec un chiffon doux. Vous utilisez une encre de Chine particulièrement concentrée ? Vous pouvez alors nettoyer la plume avec un peu d'eau savonneuse, à l'aide d'une brosse à dent. Séchez-la bien ensuite, pour éviter que le métal de votre plume ne se mette à rouiller.

Quel support utiliser pour l'encre de Chine ?

L'encre de Chine pour calligraphie s'utilise sur papier. En la matière, vous aurez l'embarras du choix, puisqu'il existe aujourd'hui une très grande variété de papiers pour calligraphie. Vous pouvez ainsi utiliser divers articles de papeterie, d'origines diverses (le papier japonais est, en la matière, un excellent choix, car il est particulièrement fin et se prête donc parfaitement à l'art de la calligraphie). Vous pouvez également utiliser des rouleaux de parchemin, qui constitue le support noble par excellence. Cela sera du meilleur effet. Il est également possible d'utiliser des feuilles à la cuve, qui est une matière vivante et surtout chargée d'histoire. Il s'agit d'un papier fabriqué à la main, dans une cuve, qui possède des propriétés naturelles ainsi qu'une résistance toute particulière. C'est l'un des supports les plus reconnus pour l'art de la calligraphie. On peut aussi tout simplement utiliser du papier à calligraphie, fabriqué expressément pour cet usage. Contrairement au papier normal, il possède un grammage épais, ce qui permet à la plume d'accrocher plus facilement. Il est également très résistant et possède une bonne absorbance. Enfin, ce type de papier a une délicatesse toute particulière, qui permet de relever la qualité de l'ouvrage.

Lire la suite

Il y a 13 produits.

Affichage 1-13 de 13 article(s)