Pyrogravure - Matériel et Pyrograveur

La pyrogravure est un art pictural à mi-chemin entre le dessin et la sculpture. Cette technique consiste à creuser un support en y apposant une brûlure à haute température. Le support utilisé sera gravé par un changement de couleur de sa matière en contact avec l'ustensile brûlant. Traditionnellement utilisée sur le bois, la pyrogravure s'accomplit aujourd'hui sur différents matériaux comme le cuir, le papier ou le carton. Cet art nécessite l'utilisation d'un matériel adapté, la maîtrise d'un certain savoir faire et certaines règles de sécurité à respecter.

Quelles sont les caractéristiques du matériel à pyrograver ?

La pyrogravure est certainement l'art créatif le plus accessible sous réserve d'observer quelques règles de sécurité par rapport à l'objet chauffant. Il est donc important d'encadrer les enfants les plus jeunes dans leur réalisation. Se pratiquant très facilement sur des supports en bois, n'importe quel objet dans ce matériau peut devenir une toile pour une œuvre pyrogravée. Ainsi, une simple cagette en bois, une planche en contreplaqué, un morceau de bois flotté ramassé sur une plage ou une grande écorce d'arbre trouvée en forêt peut devenir sujet à la pyrogravure.

Ensuite, l'accessoire indispensable pour vous adonner à cette technique de gravure est le pyrograveur. C'est cet appareil qui va chauffer et permettre de laisser une trace sur le support en contact avec la brûlure. Nous pourrions définir un pyrograveur comme un fer à souder, ce qu'il est en définitif, ou comme un stylo chauffant graveur. Un pyrograveur se présente comme un gros stylo, de forme souvent cylindrique, son corps est relié à une prise électrique par un cordon. L'extrémité est terminée par une pointe de différente taille et formes en fonction de l'effet recherché, un peu à la manière d'un pinceau pour un peintre. C'est cette pointe qui, en atteignant des températures plus ou moins élevées, vient brûler la surface de votre support par simple contact. Il existe de nombreux types de pointes, de toutes tailles et de toutes formes pour vous permettre de varier les épaisseurs et même pyrograver des motifs très précis. Ces pointes sont interchangeables assurant une grande polyvalence, tel un peintre qui changerait plusieurs fois de pinceau pendant la peinture de sa toile.

Comment choisir un pyrograveur ?

Le choix d'un pyrograveur va dépendre de plusieurs facteurs, le principal étant le type de réalisation que vous voulez obtenir. En effet, la puissance de chauffe, c'est à dire la température atteignable, va induire des traits plus ou moins appuyés et marqués pour des résultats différents. Un dessin avec des traits précis demandera une température assez élevée. Certains pyrograveurs peuvent attendre des températures au delà de 500 degrés. La puissance en watts du pyrograveur va également avoir une importance capitale, c'est elle qui va déterminer le temps que prendra votre appareil pour atteindre la température désirée et son potentiel de conservation de la chaleur.

L'ergonomie du corps de votre pyrograveur n'est pas à prendre à la légère. Il vous faut sentir l'appareil entre vos doigts, vous devez être à l'aise comme avec un stylo afin de pouvoir pyrograver pendant de longs moments sans fatiguer. Et c'est un point également important pour la finesse des traits et gravures de votre œuvre. Enfin, dans le choix d'un pyrograveur, il ne faut pas négliger le côté sécuritaire de l'ustensile. Non seulement vos doigts doivent être protégés de la chaleur émise par la pointe brulante sur le support pour des séances longues et agréables, mais il faut également prévoir un socle sur lequel reposer le pyrograveur entre chaque manipulation.

Comment faire de la pyrogravure ?

Après avoir choisi votre support en bois, en cuir, en carton ou en papier et que vous connaissez votre motif, il est temps de commencer votre pyrogravure. Certains pyrograveurs expérimentés gravent directement leur motif sur le support. Pour les débutants et pour s'assurer un résultat optimal, il est conseillé de déposer d'abord à l'aide d'un calc les contours de votre dessin sur le support. Il sera alors plus aisé ensuite de venir le parcourir avec la pointe brulante du pyrograveur. Assurez-vous que le support soit propre et bien lisse avant de débuter votre réalisation. Le cas échéant, n'hésitez pas à poncer votre pièce de bois pour uniformiser la surface et permettre à la pointe du pyrograveur de glisser sans contrainte. Il est conseillé d'utiliser le pyrograveur par petites touches successives sans appuyer trop fort sur le pointe du stylet. C'est une fausse idée de croire que plus l'on appuie et plus la gravure se verra. C'est même totalement le contraire, votre trait sera des plus fins et des plus précis si vous y aller en douceur par des pressions légères.

Pour que les traits de votre gravure soit les plus réguliers possibles, vous devez conserver une pression constante sur la pointe en contact avec le support. Pour garder de la fluidité dans votre geste, il est recommandé de toujours tracer la gravure dans le sens du grain du bois. Pendant toute l'utilisation de votre matériel, assurez-vous de respecter les règles de sécurité à savoir de toujours utiliser la pince prévue pour le changement des pointes en cours de réalisation et de toujours reposer le pyrograveur sur son support.

Quel bois utiliser pour la pyrogravure ?

Pour faire de la pyrogravure sur des supports en bois, il est important de bien choisir l'essence sur laquelle réaliser son œuvre. Plus le bois sera tendre, avec peu de rainures et d'imperfections et plus le dessin sera facile. Les bois durs et nerveux comme le chêne ou le hêtre sont très difficile à pyrograver. Il vous faut choisir des bois fins. Les plus appropriés sont le pin, le bouleau, l'érable, le frêne ou le tilleul qui sont des bois faciles à travailler. Ils ont également l'avantage d'être des essences de bois claires. Cette caractéristique permettra à la pyrogravure de davantage ressortir que sur du bois plus foncé.

Lire la suite

Il y a 14 produits.

Affichage 1-14 de 14 article(s)