Aérographes

Un aérographe est un pistolet à peinture miniature de la taille d'un stylo. Né de l'imagination d'un aquarelliste de la fin du 19 ème siècle qui cherchait un moyen de superposer différentes couches de peintures sans altérer les précédentes, l'aérographe est aujourd'hui largement utilisé par les artistes peintres. Que ce soit pour compléter des œuvres classiques au pinceau ou pour réaliser des toiles intégralement grâce à cette technique, les usages sont divers et les résultats aussi variés que possible.

Quelles sont les caractéristiques d'un aérographe ?

Il existe différentes formes et différents designs d'aérographes, mais ils fonctionnent tous de la même façon avec des options complémentaires en fonction des modèles. Deux éléments principaux garantissent le fonctionnement d'un aérographe : l'air comprimé et le médium, ce dernier étant l'agent à diffuser.

Sous l'action du peintre, l'air comprimé, grâce à un système de compresseur va diffuser le médium par couches plus ou moins fines en fonction du réglage de la buse. Le peintre va jouer ensuite sur la distance entre l'aérographe et le support pour définir ses effets et la quantité de matière sur la toile. Un aérographe peut être utilisé pour vaporiser tous types de peintures tels que l'aquarelle, la peinture à l'huile, l'acrylique ou encore les pigments.

Il existe deux principaux types d'aérographes en fonction qu'ils soient munis d'une simple ou d'une double action. Les premiers modèles permettent le réglage du débit d'air quand les seconds autorisent également le réglage du débit de peinture. Les composants d'un aérographe sont un godet, qui va contenir le liquide, une buse et une aiguille qui vont déterminer le type et l'épaisseur de vos traits et un pistolet muni d'une arrivée d'air reliée à un compresseur qui va enclencher le processus de diffusion sous l'action de l'utilisateur.

Comment utiliser un aérographe ?

Se servir d'un aérographe impose de devoir connaître parfaitement les propriétés de la peinture utilisée. En effet, la viscosité de la peinture va avoir un impact sur le résultat sur la toile ou le support à peindre. Il est donc primordial de diluer correctement sa base de peinture avant de remplir le godet qui sera fixé sur l'accessoire. Après vous être assuré d'avoir équipé votre aérographe de la bonne buse et de la bonne aiguille, il suffit de brancher le compresseur et d'actionner le pistolet. La diffusion de la peinture se faisant en vaporisation, la volatilité de la peinture rend le port d'équipements de sécurité, de masques et de lunettes recommandé.

Pour procéder à la vaporisation, il suffit de tenir le corps de l'aérographe comme si vous teniez un stylo, entre le pouce et l'index, laissant libre le pouce qui servira à actionner la gâchette du pistolet. Vous devrez gérer la pression du compresseur et la force sur la gachette du pistolet pour adapter la quantité de peinture et les effets que vous voudrez donner à votre œuvre. Le compresseur d'un aérographe a une grande importance car c'est le débit d'air qu'il va vous apporter qui conditionne la qualité de la pulvérisation sur le support. En général, le débit d'air doit avoisiner les 20 litres par minutes mais si vous avez besoin d'une vaporisation en continue par exemple, alors il vous faudra un débit plus important.

Quelles sont les autres utilisations d'un aérographe ?

Mis à part les adeptes de la peinture artistique avec cette technique de vaporisation de la matière, d'autres utilisateurs plébiscitent l'aérographe : les modélistes.

L'utilisation de l'aérographe dans le domaine du modélisme est une technique très répandue. En effet, la mise en peinture des pièces de maquettes et modèles réduits peut être effectuée de manière précise et rapide tout en gardant la possibilité de réaliser des effets et des dégradés de couleurs. Les pièces sont colorées de manière uniforme pour un rendu optimal. Il devient très simple d'embellir des maquettes automobiles, des figurines ou des bâtiments miniatures. Pour le modélisme à l'aérographe, il est possible d'utiliser pratiquement toutes les peintures acryliques à base d'eau. Il existe un large choix de coloris dans les peintures pour le modélisme et certains parfaitement adaptés à cette technique. A l'image des couleurs métalliques ou des couleurs de camouflages, parfaites pour la réalisation des maquettes automobiles ou de véhicules militaires. Certaines peintures imitent les effets du vieillissement, du salissement ou de matériaux comme le bois ou le cuir.

Comment nettoyer manuellement un aérographe ?

Pour préserver votre matériel et permettre à votre aérographe de vous accompagner durablement, il est indispensable de procéder à un nettoyage méticuleux et approfondi après chaque utilisation. Si tel n'est pas le cas, la peinture séchera dans la buse et rendra le matériel inutilisable. Dans un premier temps, il convient de vider le godet du reste de peinture et de d'abord passer un chiffon sec à l'intérieur. Vous devez renouveler l'opération en humidifiant cette fois le chiffon avec de l'alcool.

Remplissez ensuite le godet avec ce même alcool, venez obturer la buse avec le doigt et actionnez le pistolet. Désolidarisez ensuite le compresseur de l'aérographe, retirez le flexible et démontez le corps de l'outil. Vous pourrez ainsi nettoyer toutes les pièces avec de l'alcool à l'aide de papier essuie tout et de coton tiges pour les accès réduits. Une fois le nettoyage réalisé, remplissez à nouveau le godet de l'aérographe d'alcool pour effectuer de nouveau une vaporisation. Entre deux utilisations, il est préférable de stocker l'aérographe dans une boite fermée à l'abri de la poussière. Une autre technique consiste à nettoyer son aérographe à l'aide d'un bac à ultrasons, appareil souvent utilisés par les peintres chevronnés ou les modélistes qui utilisent très fréquemment un aérographe.

Lire la suite

Il y a 3 produits.

Affichage 1-3 de 3 article(s)
ENCRE ACRYLIQUE AIR INTEGRAL - PRINCE AUGUST
Aperçu rapide