Dessin et Esquisse

Sous-catégories

  • Crayons Portes-mines et Mines
  • Fusain pour Dessin

    Le crayon n’est pas le seul outil destiné au dessin, aux esquisses, et aux études. On peut ainsi leur trouver un substitut de choix que constituent les fusains. Pour ceux qui les connaissent très bien et savent s’en servir, les fusains sont des mines semblables à celles du crayon, mais étant relativement plus grosses avec des possibilités très étendues. En effet, les techniques d’aplats sont spécifiquement réalisées grâce à cette mine essentiellement naturelle.

    Il est fréquent de dire que les fusains sont différents des crayons. Et pour cause, ils offrent une plus grande portion de mine au dessinateur, et ne permettent en aucun cas la gêne occasionnée du fait de la protection en bois caractéristique des crayons classiques. De même, le fusain pourra être tenu de manière beaucoup plus variée que les autres outils pour dessiner. Toute le côté de cet instrument, couché sur le papier de dessin, saura aider à remplir très rapidement les grandes surfaces au moyen d’aplats. Notons que ce type de remplissage ne pourrait pas être effectué facilement avec un crayon.

    Les fusains peuvent être soit gras soit secs, cela dénotant de teintes étant relativement soit très foncées soit un peu plus claires. Une telle distinction est importante à relever pour la simple raison que le dessin au fusain consiste à la mise en valeur des formes et des volumes, plutôt qu’au tracé des contours de l’objet dessiné.

    Ce sont donc les fonds qui sont concernés quand il est question de se servir des fusains, et il ne restera plus à l’artiste qu’à savoir appuyer sur la mine afin de produire des ombres, et à relâcher ensuite sa pression lorsqu’il s’agira de générer les masses beaucoup plus éclairées.

    Bien entendu, lors d’une esquisse le fusain ne saurait pas tout faire. C’est sans doute la raison pour laquelle cet objet est utilisé conjointement avec des crayons, ou alors de la craie servant à l’éclaircissement des formes sculptées. Une gomme à fusain ou gomme mie de pain se retrouvera presque toujours dans le kit du dessinateur, ceci pour lui permettre de rectifier ses éventuelles erreurs et d’apporter une touche de clarté à ses croquis.

    Une fois le dessin au fusain terminé, et pour ne rien perdre de sa netteté, il suffit de le conserver à l’aide d’un fixatif. La pulvérisation au moyen d’une bombe à aérosol est dans ce cas conseillée pour d’être sûr de ne rien estomper des traces de fusains.

    Notre boutique de beaux arts vous permettra de faire un bon choix parmi toutes les marques et modèles de fusain disponibles !

  • Poudres Graphite et Poudre Fusain

    Bien réussir son dessin nécessite d’avoir souvent recours à des poudres de graphite et fusain. Ces poudres peuvent évidemment être assimilées à un crayon graphite ou à un fusain puisqu’elles sont susceptibles de produire les mêmes effets que ces divers instruments. Aussi, si l’on préfère la poudre à l’outil lui-même c’est également parce que la réalisation d’aplats au moyen d’une grande et large mine n’est pas toujours suffisante. Auquel cas, l’artiste cherche alors à obtenir des masses de plus en plus homogènes et couvrantes à l’aide des poudres de graphite et fusain qui, elles, réussissent à très bien faire l’affaire.

    En décidant de se servir d’une grosse mine de graphite ou d’un fusain, chacun pourra se rendre compte que les fonds à remplir dans un dessin deviennent de plus en plus simples à produire. Cependant, plus la surface à remplir est étendue, plus il sera judicieux de laisser la place aux poudres de graphite et fusain. En effet, pour cette technique de rechange, la texture et les rendus ne changent pas, avec à la clé la possibilité d’être bien plus productif dans le travail de génération d’ombres et de lumières.

    Il existe par ailleurs de nombreuses façon d’étaler correctement les poudres de graphite et fusain, le choix de l’un de ces procédés dépendant essentiellement de l’effet désiré par le dessinateur. Ainsi, le premier « outil » pour se servir du graphite en poudre est la main, outil qui a quand même pour inconvénient le fait que l’on puisse laisser des empreintes sur le papier. Il y a encore le chiffon, la peau de chamois, ou alors un simple papier capable de retenir convenablement la poussière de graphite.

    On prendra le soin de préciser que les poudres de graphite peuvent varier du point de vue de la couleur ou de l’utilisation qui en est faite. En effet, les commerces peuvent en proposer avec un aspect sanguin ou sépia, d’autres étant plus sombres, proches du noir ou du gris métallisé. Aussi, certaines poudres de graphite et fusain sont classiques et gardent les mêmes effets et réactions que les mines de crayon et fusain, tandis que d’autre encore peuvent être diluées à l’huile ou à l’eau. Retenons que les poudres diluables à l’eau sont des poudres de graphite et fusain aquarelle. Cela ne signifie rien d’autre que le graphite en question peut être passé au pinceau mouillé à l’eau, et offrir ainsi plus de possibilités créatives à l’artiste.

    Sur beauxarts.fr, vous découvrirez vos poudres de graphite et fusain aquarelle, des poudres pures, colorées ou extra-fines!

  • Crayons de Couleur

    On ne peut pas légitimement parler de dessin sans pour autant aborder la question des crayons de couleurs. En effet, les couleurs vivifient le dessin, elles y apportent de la luminosité, une clarté qui se rapproche de celle que l’on retrouve dans les photos, les images ou même les vidéos. Sans couleurs, disons donc que le réalisme n’est pas encore parfaitement atteint, et le dessin reste encore au stade d’art abstrait. Bien entendu, certains ouvrages n’ont pas besoin  que l’on emprunte des crayons de couleurs, mais d’autres ne peuvent être parfaites sans ces mêmes couleurs. D’où l’importance qu’il y a à se munir de crayons de qualité, aux gammes et colorations diverses. 

    Les crayons de couleurs doivent être préférablement achetés par groupe et non à l’unité. C’est une façon d’avoir à sa disposition autant de couleurs que possible pour ses réalisations, dont les dessins artistiques. Ces crayons sont retrouvés dans les ateliers d’artistes dessinateurs comme dans les classes de travaux artistiques des lycées et des collèges.

    Parmi les boites de crayon qu’il est possible d’acquérir sur beauxarts.fr, afin d’être entièrement satisfait, on retrouve les crayons de couleurs de marque Albrecht. Ces derniers sont de couleurs flamboyantes, pour permettre aux artistes de retrouver toutes les qualités de l’aquarelle dans ces petits instruments de dessin colorés. Il y a aussi les crayons Art Grip, à découvrir pour leur richesse en pigments ainsi que leurs plots antidérapants, ayant pour caractéristique de faciliter le coloriage.

    Ces crayons de couleurs, parmi lesquels on compte encore ceux de marque Faber Castell, sont de fabrication hautement qualifiée, avec une adhérence excellente sur différents supports : papier, bois, carton ou même tissu. Il s’agit donc là de crayons utilisés pour des usages très professionnels en art graphique et  en ouvrage artistique en tout genre.

    Pour une préférence plutôt tournée vers le pastel, il existe aussi des crayons offrant des mines pastels solidement collées à une couverture en bois. Les portraits, les paysages et les travaux hachurés peuvent ainsi être facilement réalisés, grâce à des instruments multicolores.

    Les prix de vente des boites de crayons de couleur sont très variables. Il faut surtout retenir que ceux-ci sont croissants relativement en fonction du nombre de crayons présents dans une boîte. Aussi, plus le choix de couleur est varié, plus le coût est élevé. Tout cela vous est clairement indiqué sur ce site de vente spécialisé dans les beaux arts, et les accessoires de création artistique. 

  • Gommes
  • Pastels tendres et Gras

    Les pastels ne sont rien d’autre que de petits bâtons de pigments servant à colorier sur papier. Si les pastels sont très employés en art graphique, c’est surtout du fait que les textures qu’ils permettent sont presque illimitées. Les pastels reprennent donc très bien l’apparence visuelle que donnent différents matériaux comme le fer, le tissu, le bois ou le carton. C’est à croire, qu’il n’y a aucune forme ni aucune couleur qui ne puissent être reproduites à l’aide du pastel.

    L’apparition du pastel remonte au 15e siècle. Depuis lors il a fait du chemin, en ayant à son actif des portraits exceptionnels réalisés par les plus grands maîtres d’art tel que Léonard de Vinci.

    En matière de pastel, deux choix peuvent se faire : celui du pastel tendre ou dur, et celui du pastel gras. Quelle que soit la méthode utilisée, les rendus de qualité pourront toujours être au rendez-vous, si seulement les bâtonnets sont utilisés avec la délicatesse qu’ils requièrent.

    Il existe donc une technique à connaître pour se mettre au dessin avec pastel, et pour réussir agréablement ses travaux. Ainsi, la règle de départ sera de ne pas trop appuyer sur le pastel dans un premier temps. Cette précaution d’usage aide à ne pas voir les couleurs finalement saturer sur le papier, ce qui rendrait impossible l’adjonction de couches supplémentaires de pastels.

    Si le pastel est tendre, le dessinateur fait bien de préférer l’application de couches légères, en optant pour les couleurs moyennes. Cette façon de procéder lui donnera sans aucun doute plus de liberté pour avancer en profondeur dans la réalisation des textures finales recherchées. De couches fines en couches fines, au moyen de couleurs de plus en plus claires, les contrastes lumineux nécessaires à la réussite du dessin pourront être facilement atteints.

    Aussi, pour éviter d’effacer à la main les valeurs déjà créées avec les pastels, il faudra penser à colorier de manière uniforme : par exemple en y allant de haut en bas ou de gauche à droit. Ainsi, les doigts de l’artiste risqueront très peu d’effleurer le dessin.

    L’achat des pastels se fait quant à lui généralement en sets. Ce sera là une bonne occasion de disposer des couleurs de base utiles, en comptant le blanc et le noir, tous deux indispensables. Plus les bâtonnets et les choix de couleurs seront nombreux, plus le coût d’acquisition sera élevé, et  mieux cela sera encore pour aboutir à une œuvre complète.

  • Fixatifs

  • Feutres et Marqueurs
  • Accessoires pour Dessin
  • Taille-crayons

    Le matériel qu’il faut pour être fin prêt à produire de bons dessins peut être vaste selon les artistes-dessinateurs. Cependant, il est toujours des outils qui sont non négligeables et que l’on ne peut manquer de se procurer : parmi eux les tailles crayons. Certains diront que tout le secret des tracés très bien effectués est dans le fait d’avoir un crayon bien taillé, autant que dans la dextérité de l’illustrateur. Seulement, si l’on a besoin d’un crayon parfaitement adapté à l’usage que l’on souhaite en faire, il est encore besoin de trouver l’outil le plus approprié parmi les tailles crayons offerts sur le marché.

    Ainsi, tous les tailles crayons ne se valent pas. Certains sont standards, c’est-à-dire possédant une ou deux entrées d’épaisseurs variables et statiques ; d’autres par contre pourront à contrario être semi automatique, ou savoir même s’ajuster au diamètre du crayon qui leur est présenté. Pour tenter de résumer le tout, il existe en fait une variété considérable de ces instruments à tailler, ce qui signifie que les utilisateurs devront savoir bien évaluer leur besoin en espérant faire le meilleur choix d’achat.

    C’est ainsi qu’il sera tout d’abord question de faire attention au matériel de dessin qui est généralement utilisé, à savoir se demander si le dessinateur est du genre à employer plusieurs crayons à la fois et de diamètres distincts. Dans un tel cas, il serait bon de préférer les tailles crayons multi usages, dépassant 2 lames et pouvant gérer la lime à des diamètres différents. Selon que le maître de dessin voudra transformer sa mine, il ne lui faudra plus qu’à se servir de la lame qui correspond au résultat souhaité. Aussi, pour plus de commodité, il est fréquent que les dessinateurs  recherchent davantage les tailles incluant des réserves de copeaux plutôt que ceux qui n’en ont pas.

    Des tailles crayons réservés aux mines seules existent également. Ceux-ci peuvent prendre en charges des crayons de millimètres divers, et il est possible d’en trouver chez les fabricants experts de l’outillage de dessin et de peinture du genre de Faber-Castell.

    Du côté des prix, on peut facilement deviner que plus les tailles crayons sont sophistiqués plus ils seront coûteux. Les rapports qualité/prix sont ainsi respectés, tout en faisant remarquer que c’est plutôt du fait de la simplicité du taille que les coûts de vente seront fixés, et non pas au regard d’une quelconque faiblesse dans la qualité de fabrication.

    Retrouvez à présent tous les détails de l’achat de votre taille crayon sur notre site d’arts graphiques et de dessin !

  • Stylos Tubulaires