Vernis

Vernis acrylique, vernis huile, vernis mixtes... Le vernis est un liquide visqueux fabriqué à partir d’une résine synthétique (cétonique, acrylique ou polyuréthane) ou naturelle (dammar, mastic ou copal). Il permet de protéger les tableaux contre la pollution, la poussière et les rayons ultraviolets. De même, il permet de ressortir la brillance ...

Vernis acrylique, vernis huile, vernis mixtes... Le vernis est un liquide visqueux fabriqué à partir d’une résine synthétique (cétonique, acrylique ou polyuréthane) ou naturelle (dammar, mastic ou copal). Il permet de protéger les tableaux contre la pollution, la poussière et les rayons ultraviolets. De même, il permet de ressortir la brillance des œuvres. Avant de l’utiliser, il faut tenir compte du médium (acrylique ou peinture à huile) et du type de support utilisé (papier ou toile). Pour l’appliquer sur la surface d’un support, vous pourrez utiliser un pinceau large. Après application, il forme un film incolore et solide qui se sèche rapidement. Les propriétés de résistance, de brillance et de transparence varient selon les composantes du vernis, notamment du liant ou de la résine. En effet, cette composante se présente sous la forme d’une pellicule adhérente, continue et transparente. Également, le solvant liquide qui s’évapore après application est l’une de ses composantes essentielles. Il a pour rôle de le rendre assez fluide afin de favoriser son application sur des couches minces. L’autre élément présent, c’est l’adjuvant. Il est composé des agents qui absorbent les rayons ultraviolets et qui permettent au feuil de conserver sa souplesse. Par ailleurs, ce liquide visqueux possède plusieurs propriétés, notamment la facilité d’application sur n’importe quel support (métaux, bois, etc.) et le séchage rapide. Il s’utilise surtout pour protéger ou embellir les œuvres réalisées à partir de la majorité des peintures. Certains peintres l’utilisent également sur les supports en papier. Toutefois, ils utilisent un procédé très délicat afin d’éviter la déformation du support en papier. Nous vous proposons une gamme étendue de vernis classé en cinq catégories. La première catégorie est composée de deux produits spécialement conçus pour l’aquarelle. Ils sont contenus dans des flacons de 75 ml. La deuxième catégorie est constituée de six produits utilisables en acrylique. Ces produits de marque Liquitex et Amsterdam sont conservés dans des flacons, des aérosols et des bidons. La troisième catégorie est constituée de deux produits dédiés à la peinture à huile. Quant à la quatrième catégorie, elle est composée de sept produits mixtes. En ce qui concerne la cinquième catégorie, elle se compose de cinq produits fabriqués spécialement pour la gouache. Ils sont contenus dans des flacons et des aérosols. N’hésitez donc pas à choisir le produit qui s’adapte à votre support et à votre technique de peinture !

Détails

Vernis

Sous-catégories

  • Vernis peinture aquarelle

    Peindre à l’aquarelle est une belle expérience pour ceux qui souhaitent toucher à la finesse d’une peinture à l’eau. Pour ce qui est cependant de la finition des œuvres d’arts sur papier produites grâce à l’aquarelle, il est très peu souvent question d’utiliser du vernis pour peinture aquarelle. En effet, cette peinture à la bonne réputation de pouvoir parfaitement bien se conserver, pour résister aux aléas du temps. Les aquarellistes ont donc la possibilité de nettoyer très simplement leurs peintures poussiéreuses, même si ces dernières n’étaient pas passées par un vernissage préalable.

    Pourtant, le vernis aquarelle a fait son petit bonhomme de chemin, et il tend aujourd’hui à être utilisé conjointement à la mise sous verre, qui constitue la principale méthode de conservation de l’aquarelle. Cependant, même si les couleurs aquarelle sont extra fines et solides, leur sécurité peut être quelque peu renforcée par un vernis à l’aquarelle adapté. Ces vernis peuvent être les mêmes que ceux employés pour l’acrylique, étant donné que la résine acrylique supporte très bien les pigments dilués à l’eau.

    La plupart de ces protecteurs de réalisation aquarelle ont aussi pour composante des résines synthétiques, protégeant les couleurs du jaunissement et du ternissement progressif. Le fait que l’aquarelle ne soit pas du tout indélébile est également une raison supplémentaire de recourir au vernis à l’aquarelle. Par contre, l’encadrement sans collage et la disposition de l’œuvre d’art sous du verre restera toujours d’actualité en complément au vernissage, et pour apporter bien plus de précautions. Ainsi, le vernis pour peinture aquarelle donnera une brillance supplémentaire qui saura rendre l’aquarelle plus lumineuse, résistante à l’humidité, avec une présentation digne de celle des plus grands artistes peintres.

    Il existe encore des vernis aquarelle sous la forme de pellicules de protection, convenables pour protéger les couleurs aquarelle de la dégradation liée au temps. Il s’agit de films pouvant être retirés du papier peint à l’aquarelle, ceci à tout moment. Au lieu de cette technique, certains artistes préfèreront se servir de fixatifs, sans pour autant avoir le même résultat que pourrait donner un vrai vernis quant à la matité des couleurs, par exemple.

    L’application du vernis se fera au choix : à l’aide d’un spalter ou d’une bombe contenant le liquide de vernissage. S’agissant du fait de se procurer le meilleur vernis aquarelle, il faudra surtout veiller à ne pas se tromper de produi,t et à vérifier que le vernis proposé est effectivement compatible avec les couleurs aquarelle. Notre boutique sur internet destinée aux beaux arts vous fournira l’ensemble des indications nécessaires à ce sujet.

  • Vernis gouache

    Après avoir bien terminé une réalisation au moyen de la peinture gouache, une belle finition nécessite de se servir d’un vernis pour gouache. Les vernis sont des substances liquides contenant des résines naturelles ou artificielles, en plus d’un solvant. Ils ont la capacité de conférer des propriétés de brillance et de résistance à la gouache, une fois que celle-ci a déjà eu le temps de bien sécher. Les vernis peuvent différer en matière de viscosité, ainsi que de la résine employée pour les produire. Aussi, si l’on prend le temps de préciser qu’un vernis de gouache existe, c’est que tous n’ont pas la même application, et qu’ils peuvent à contrario être spécialisés dans la couverture de certaines peintures. Les vernis dépendent donc des mediums utilisés, soit à l’huile soit à l’eau, mais également des supports en présence (tissu, papier, bois, fer, etc.).

    Pour le cas de la gouache, qui est une technique picturale nécessitant une bonne dilution sous peine de se craqueler, le vernis lui servira de protection. Aussi, la sensibilité de la gouache à l’eau et aux intempéries est bien connue, ce qui en fait l’une des peintures qui nécessitent le plus l’adjonction d’une couche de peinture imperméable. Le vernis pour gouache jouera dans certains cas la fonction de vernis à peindre, histoire d’apporter quelques retouches essentielles à la valeur des couleurs.

    Ce qui plait le plus dans le vernis de gouache, et il faut le souligner, c’est l’aspect émaillé qu’il sait précisément donner à la gouache. Sachant que cette peinture est de nature opaque et qu’elle donne des rendus essentiellement mats, le vernissage une bonne occasion d’apporter une certaine brillance à des toiles séchés et sans grand éclat. Les finitions satinées, ou ayant quelque peu les reflets du cristal seront aussi obtenues grâce au vernis pour gouache. On n’oubliera pas pour autant que c’est la fonction de protection de ces vernis qui en fait, au-delà de l’aspect esthétique et décoratif, un essentiel de la peinture à la gouache.

    Certains vernis pour gouache sont offerts dans des flacons, d’autre sont sous la forme d’aérosols. Les premiers peuvent être posés sur les toiles avec un spalter, et les seconds vernis, à l’aérosol, seront soigneusement pulvérisés sur une peinture gouache étanche.  L’adoption de cette technique est donc autant obligatoire pour celui qui souhaite réaliser un travail durable, que pour celui ou celle qui a le souci de la décoration et des aspects visuels très avantageux.

  • Vernis mixtes

    Les vernis servent soit à isoler la peinture, soit à procéder à des retouche, soit à la protéger des uv ou d’autres effets dégradants. Le vernis permet donc des applications différentes, et nécessite de savoir s’adapter au types de pigments et mediums que contiennent les couleurs. Les vernis mixtes sont quant à eux essentiels dans le cas où différentes techniques picturales sont mises ensemble, afin de former une seule et même création artistique. D’autres peintures sont, d’une certaines manière, spécialisés afin d’apporter le maximum de compatibilité entre les résines des vernis et ceux des médiums.

    Les vernis mixtes sont donc, et sans surprise, des vernis passe-partout. En effet, certaines toiles peuvent avoir une apparence homogène, tout en étant peintes grâce à différentes peintures à l’huile ou à l’eau. D’autres réalisations picturales sont également produites en y ajoutant des produits tels que l’encre de Chine ou le crayon. Aussi, pour effectuer un très vernissage net, qui ne saurait pas détruire les couleurs « étrangères », les vernis mixtes sont indispensables. Ils auront pour propriété non seulement d’accroître la brillance des couleurs les plus ternes, mais aussi de les maintenir intactes et isolées de toutes attaques extérieures. La meilleure solution pour la conservation et la finition des tableaux à techniques mixtes, c’est donc bien évidemment le vernis mixte. D’autres vernis pouvant générer des destructions de couleurs plus ou moins complexes à rattraper.

    Pour diminuer la différence de brillance qui est souvent constatée d’une peinture à l’autre, ces vernis mixtes sont aussi conseillés. Pour un tel effet, les vernis mixtes demi-matités sont de mise, avec leur capacité à apporter une texture on ne peut plus régulière à l’ensemble du tableau. La marque Lefranc et Bourgeois se place, par ailleurs, parmi les producteurs de vernis mixtes qui fournissent des produits très efficaces.

    Ajoutons que bien au-delà du caractère brillant et esthétiquement remarquable des vernis mixtes, leur résistance et leur permanence sont les principaux critères de choix à prendre en compte avant d’en acheter. Pour cela, les descriptions de produits présentés en ligne sauront vous renseigner efficacement.

    Les supports plus complexes que la toile en lin ou en coton ne sont pas non plus oubliés du côté des vernis. En effet, certains vernis à caractère mixte et au pouvoir collant se vendent en ligne. Ces derniers permettent de soutenir le mélange de mediums variés, ceci quelle que soit la rigidité ou le défaut de siccativité du support employé.

  • Vernis peinture à l'huile

    Les modes d’utilisation du vernis pour peinture à l'huile sont nombreux. Pour produire de belles réalisations à la peinture à l’huile, agréable à la vue et durable, les vernis spéciaux à l’huile sont essentiels. On leur prête généralement 3 fonctions : celle de la protection des œuvres d’art, celle de l’homogénéisation des couleurs (ou réduction de la matité), et finalement celle de la brillance.

    Une fois la peinture à huile devenue complètement sèche, il est possible de constater des zones ternis et en déphasage avec les autres couleurs du tableau. Dans ce cas précis, le vernis peinture huile peut-être appliqué à l’endroit où se localise l’embu. Une couche de peinture pourra alors être ajoutée par-dessus le vernis, en vue de la rectification de la peinture.

    Il faut comprendre par ailleurs qu’il existe 2 catégories de vernis à huile, classées ainsi suivant leur rôle dans les beaux arts. Tout d’abord, il y a ce que l’on appelle les vernis à peindre, qui sont susceptibles d’être mélangés à la peinture huilée pour lui donner des propriétés qu’elle n’avait pas au départ (rapidité de séchage, brillance, siccativité supplémentaire). Ces types de vernis à huile ne sont rien d’autre que des mediums, ou alors des diluants sous forme d’huile ou d’essence.

    Ensuite, viennent les vernis à retoucher pour peinture à l'huile ou vernis de retouche qui, comme on peut le deviner, aident à modifier des zones de couleurs données, bien avant la fin de l’ouvrage. De tels vernis à huile sont généralement concentrés en essence (de térébenthine pour la plupart) pour assurer la transparence du produit, sans oublier qu’ils contiennent également des résines favorisant l’adhérence des nouvelles couches de couleurs posées sur les anciennes. Ainsi, un tableau de très longue date pourra être arrangé en s’aidant de se vernissage dit provisoire.

    La dernière catégorie de vernis à huile est comblée par les vernis de tableaux ou vernis de finition. Une précaution que l’on ne cessera de rappeler concernant les vernis à huile de tableaux, c’est qu’ils ne doivent être utilisés que lorsque la peinture à huile aura entièrement fini de sécher. Une telle attente peut éventuellement prendre une année au maximum, tout cela pour atteindre le meilleur résultat possible du côté de la brillance et de la dureté de la toile.

    Une fois le travail à l’huile achevé et passé au vernis à l’aide d’un spalter à poil synthétique ou d’une bombe aérosol à base de solvant, on obtiendra très certainement une finition excellente, mat ou satiné, ou alors à la brillance relative.  

  • Vernis peinture acrylique

    Les vernis sont des substances transparentes, habituellement inodores, et très utilisés chez les artistes. Pour leur part, les vernis acrylique sont des types de vernis adaptés à la peinture acrylique, car contenant des résines acrylique compatibles avec cette peinture.

    Avant toute chose, il est important de savoir préserver sa peinture acrylique des attaques extérieurs, telles que la poussière, les ultra violets émis par le soleil, où les tâches pouvant provenir de n’importe où. C’est là la principale utilité du vernis acrylique, qui doit pour cela être très résistant, tout en ne laissant pas de traces sur les couleurs. Ainsi, quoiqu’il ait tendance à devenir collant au séchage, un tableau réalisé grâce à l’acrylique sera facile à nettoyer, à dépoussiérer, mais aussi à protéger de la moisissure.

    Pour une protection maximale ainsi qu’une finition impeccable, la toile peinte à l’acrylique sera alors passée au vernis acrylique, qui pourra être produit soit à base de solvant soit essentiellement à base d’eau. Certains classent ces vernis associables à l’acrylique dans 2 groupes distincts : les vernis dits acryliques, et les vernis polyuréthane. Ce qui les différencie se retrouve en 2 points essentiels : Les vernis à l’acrylique ont un temps de séchage très rapide, mais ils sont plutôt fragiles, au point de devoir en passer plusieurs couches pour plus de sûreté. Les autres vernis produit avec du polyuréthane sont solides et sèchent plutôt lentement.

    D’autres indications qui permettent de savoir quel vernis choisir plutôt qu’un autre afin de couvrir une toile à l’acrylique, c’est sans doute les résultats que l’on souhaite obtenir à la finition. En effet, le vernis acrylique peut donner des effets variés : satinés, brillants, ultra brillants ou mats.

    Pour s’en approprier, inutile de payer trop cher. Les gammes de vernis acrylique sont généralement disponibles en ligne. On notera au passage que les vernis conditionnés dans des aérosols sont souvent plus coûteux que les vernis à apposer directement avec un pinceau large et épais. En décidant de se servir de l’aérosol, il est donc bon de savoir que la pulvérisation de vernis pour peinture acrylique doit se faire une fois le tableau mis à plat, et non pas à la verticale. Des couches légères de vernis déposées sur la toile, au fur et à mesure, sont davantage conseillées que les couches épaisses et insistantes. Ainsi, on prendra garde aux mauvais tendus et aux potentiels maculages qu’un trop plein de vernis pourrait engendrer sur les couleurs à l’acrylique. Pour finir, à vous de trouver les vernis et autres produits qu’il vous faut sur notre boutique de beaux arts.

  • Vernis avec effets spéciaux